Six suicides en cinq semaines: la Côte-Nord en état d’alerte

Par 12:00 AM - 12 mai 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le Centre de prévention du suicide (CPS) de la Côte-Nord est en état d’alerte. Six personnes se sont enlevé la vie en cinq semaines. Tout est fait pour freiner la tendance.

Charlotte Paquet

«On a levé le drapeau rouge. On est dedans. On ne peut pas rester à ne rien faire et recevoir les chocs. Il faut bouger», lance la directrice générale du CPS, Gladys Tremblay. «Six suicides en cinq semaines, ça n’a pas de bon sens. Ça n’a pas d’allure. On est en déploiement d’actions», insiste-t-elle.

Dans le secteur de Baie-Comeau, trois suicides sont survenus au cours des trois dernières semaines. Avant même le troisième, le Centre avait déjà lancé l’offensive pour mettre fin à cette flambée. Les autres drames survenus ailleurs sur le territoire nord-côtier le commandaient.

Comme l’indique Mme Tremblay, Dave Morissette, le porte-parole du CPS, a été interpellé et mis au fait de l’inquiétante situation. Des messages de prévention seront diffusés. Des formations de sentinelles en milieu de travail se tiennent aussi à Sept-Îles, cette semaine. Déjà prévues au calendrier, elles ont cependant été devancées en raison de l’urgence du moment. Les sentinelles, faut-il le rappeler, sont les yeux et les oreilles du CPS.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) a été rejoint. «On a fait des démarches aussi auprès du CISSS pour voir ce qui peut être fait et si on ne peut pas poser des actions en prévention», poursuit la directrice générale. Des interventions seront ainsi faites auprès du personnel des établissements de santé.

La confidentialité

Quand les propos ou les réactions d’une personne sèment le moindre doute dans l’esprit de son interlocuteur, il ne doit pas hésiter à faire appel au CPS. Selon Mme Tremblay, il arrive que des gens craignent de briser la confidentialité liée aux confidences reçues, mais il faut aller chercher de l’aide pour la personne en détresse. «Quand on l’appelle, on lui dit simplement: quelqu’un s’inquiète pour vous», mentionne-elle.

Avec six décès par suicide survenus au cours des cinq dernières semaines, la Côte-Nord vient d’enregistrer 38 % de tous les suicides répertoriés en 2013 sur son territoire, soit les données provisoires les plus récentes disponibles. En 2012, qualifiée d’année d’exception, sept pertes de vie avaient été enregistrées.

Vous avez besoin d’aide pour vous ou vos proches, composez en tout temps le 1 866 APPELLE (277 3553). Il s’agit d’un service gratuit, direct et confidentiel.

 

Photo: Le porte-parole du Centre de prévention du suicide de la Côte-Nord, Dave Morissette, a été interpellé à la suite des six récents suicides. Il a préparé un message de prévention qui sera bientôt diffusé.

Partager cet article