Manifestation illégale chez Hydro-Québec

Par 12:00 AM - 14 mai 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Des employés de métiers d’Hydro-Québec ont pris part à une manifestation spontanée, considérée comme illégale, le mercredi 13 mai devant certaines installations de la compagnie sur la Côte-Nord. Une entente a rapidement été prise avec l’employeur.

Roxanne Simard

Un peu plus d’une centaine de membres de la section 1500 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) ont manifesté devant le centre administratif d’Hydro-Québec de Baie-Comeau et ont bloqué l’accès des centrales Manic-1, Bersimis-1 et 2 et Manic-5 aux autres employés.

Selon Charlaine Sirois, conseillère SCFP, les employés ont manifesté entre autres en raison d’un non-respect de la structure syndicale. «Dans des dossiers concernant la santé et la sécurité au travail, Hydro-Québec n’aurait pas respecté la structure syndicale, donc les employés ont décidé de ne pas travailler. Nous n’étions même pas au courant, ça c’est vraiment fait de façon spontanée», précise-t-elle.

Entente

Du côté d’Hydro-Québec, la porte-parole Julie Dubé précise que ce débrayage illégal s’est terminé par une entente en fin de journée, après une rencontre entre le syndicat et la direction.

«La direction et le syndicat ont convenu d’une rencontre la semaine prochaine au sujet du dossier litigieux», note Mme Dubé.

Au total, 300 travailleurs d’Hydro-Québec sur la Côte-Nord ont été touchés par cette manifestation. «Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un aussi gros mouvement spontané comme ça. Même les employés de la Romaine voulaient sortir, mais le syndicat a stoppé la vague», ajoute-t-elle.

Partager cet article