Bris d’aqueduc: la chaussée cède sous le poids du camion de pompiers

Par 12:00 AM - 21 mai 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Un camion de pompiers s’est retrouvé dans une situation plutôt particulière, dans la nuit de vendredi à samedi, sur les lieux d’une intervention pour un bris d’eau majeur survenu avenue Louis-Philippe Gagné, à Baie-Comeau.

Charlotte Paquet

Le pompier de garde à la caserne du Secteur-Est s’est empressé de se rendre sur place après que des appels de citoyens aient été logés au 911. Une fois arrivé sur Louis-Philippe Gagné, son camion s’est cependant retrouvé immobilisé lorsque la chaussée s’est littéralement ouverte sous ses roues. La grande quantité d’eau qui circulait avait miné le terrain, mais ça, le pompier l’ignorait. Une partie du véhicule s’est donc retrouvée enfoncée sur une hauteur d’environ 30 centimètres (un pied).

Comme l’explique Mathieu Pineault, coordonnateur des communications à la Ville de Baie-Comeau, le bris provient d’une surpression dans le réseau d’aqueduc, due à une défaillance d’un manomètre à la station de pompage La Chasse. «C’est la première fois que ça se produit», précise M. Pineault. Lorsque la pression baisse sur le manomètre, précise-t-il, une pompe démarre automatique pour augmenter le débit d’eau. Or, comme la lecture du manomètre était mauvaise, il n’y avait aucune baisse de pression dans les faits.

«Cette défaillance a créé des bris d’aqueduc successifs. Les Travaux publics ont été informés par des citoyens pour des bris d’aqueduc constatés, grâce à notre service d’appel d’urgence, dont un pour un bris sur l’avenue Louis-Philippe Gagné», indique le porte-parole. Comme le pompier est arrivé sur place avant les responsables des Travaux publics, il ignorait l’ampleur des dommages. Or, l’asphalte n’a pas résisté sous le poids du camion.

Heureusement, le pompier s’en est tiré indemne. Quant au véhicule, les dommages sont minimes. Il est notamment question de deux crevaisons.

Partager cet article