La bévue d’une animatrice télé met Baie-Comeau en vedette sur Facebook

Par 12:00 AM - 05 août 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Sans le vouloir, Baie-Comeau a été en vedette sur les réseaux sociaux au cours de la dernière semaine à la suite d’une énorme bévue de l’animatrice de l’émission L’Instant Gagnant.

Charlotte Paquet

Le mercredi 29 juillet, en toute fin de soirée, Dave Marquis, de Baie-Comeau, s’apprête à aller au lit lorsqu’il tombe sur l’émission de télévision de la chaîne V.  L’animatrice du jeu-questionnaire invite les téléspectateurs à la joindre par téléphone pour lui fournir des noms de villes renfermant deux «e».

L’homme décide de tenter sa chance avec le nom de la ville de Baie-Comeau. Un montant de 100 $ est à l’enjeu. Il réussit à obtenir la ligne, propose le nom de sa ville, mais voit sa proposition refusée par l’animatrice qui écrit au tableau «Bécomeau». Toute penaude, la femme multiplie les excuses auprès de l’homme au bout du fil en précisant que les «e» avec un accent aigu ne sont pas acceptés.  

Évidemment, Dave Marquis en reste sans voix et n’a pas l’occasion de corriger l’erreur sur-le-champ. Du coup, il vient de perdre un montant de 100 $. «Moi, je me suis couché fru, mais, le lendemain, ma blonde m’a dit mets-ça sur Facebook, mais ça ne s’est pas propagé beaucoup», raconte le Baie-Comois, qui n’est pas le plus habile avec le réseau social.

Mais c’était sans compter la vidéo du segment de l’émission publiée sur Facebook par Dominic Gaudreault, un Québécois qui a décidé que ça n’allait pas en rester là. La vidéo est devenue virale en peu de temps avec pas moins de 4 822 partages et plus de 375 000 visionnements en date du 3 août.

L’erreur corrigée

Le vendredi 31 juillet, un représentant de l’émission L’Instant Gagnant a joint Dave Marquis pour l’informer qu’il recevrait le montant de 100 $ auquel il avait droit. «Ils m’ont rappelé sur mon cellulaire. J’avais appelé avec mon cellulaire et ils ont réussi à retracer le numéro. Je suis supposé l’avoir, mon 100 $. D’après moi, je n’aurais pas eu mon argent sans Facebook», raconte-t-il.

L’homme n’a pas manqué de revenir sur l’épisode de «Bécomeau». «Je lui ai dit qu’il pourrait payer à l’animatrice un p’tit cours de français et que ça ne lui ferait pas de tort.»

Fait à noter, l’histoire a été reprise par quelques médias au Québec.

 

Partager cet article