Samuel Vigneault repart avec beaucoup plus de confiance

Par 12:00 AM - 19 août 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – L’attaquant Samuel Vigneault affiche beaucoup plus d’aplomb et de confiance à l’aube de sa deuxième saison dans l’uniforme des Golden Knights de Clarkson du circuit de hockey universitaire américain.

Sandro Célant

Après quelques semaines passées à Baie-Comeau, le grand joueur de centre de 6 pi et 5 po partira bientôt vers l’État de New York afin de rejoindre la formation élite dirigée par l’entraîneur en chef Casey Jones.

Auteur d’un bilan de six buts, sept passes et 13 points en 31 parties l’an dernier, le patineur de 19 ans avoue avoir vécu une première année d’apprentissage marquée de hauts et de bas, comme son club, qui a terminé au 8e rang sur 12 avec une fiche globale de 12-20-5.

«Les premiers mois ont été plus difficiles. L’adaptation a pris un certain temps sur la patinoire, mais les choses se sont replacées par la suite. Après le temps des fêtes, tout est rentré dans l’ordre et j’ai très bien fini la saison», a commenté le sympathique athlète.

Utilisation

Utilisé plus sporadiquement au cours des premières rencontres, Vigneault a retrouvé ses moyens et a su gagner la confiance de son entraîneur. «Dans les dernières semaines du calendrier et dans les séries, j’ai joué régulièrement au sein des deux premiers trios.»

Auteur du but gagnant de son équipe lors du match inaugural de 2014-2015, le Baie-Comois a reconnu que le style de jeu préconisé chez les clubs de la ECAC (conférence de 1re division de la NCAA) met beaucoup d’emphase sur la défensive.

«Nous jouons nos parties les week-ends. Le reste de la semaine sert aux entraînements et il y a beaucoup de stratégie de déployée dans le système de jeu. En attaque, l’espace de manœuvre sur la glace est plus limité.»

Tampa Bay

Malgré une élimination rapide en séries éliminatoires, le Baie-Comois a eu l’opportunité de vivre une autre expérience positive, en mai dernier, quand il a pris part au camp de développement de Lightning de Tampa Bay.

L’an passé, Vigneault avait été invité par les Maple Leafs de Toronto. «La formule est sensiblement la même, mais j’étais beaucoup plus à l’aise cette année. Je savais à quoi m’attendre et j’en ai profité au maximum.»

L’habile patineur est ensuite revenu au pays et a passé quelques semaines à s’exercer dans la Vieille Capitale en compagnie d'autres hockeyeurs élites, dont les vétérans de 20 ans du Drakkar Jasmin Boutet et Simon Desbiens.

Impliqué dans les récentes activités de l’école de hockey du club junior, le hockeyeur repart dans un état d’esprit plus positif. «J’ai hâte de recommencer et de reprendre ma place. Sur le plan collectif, nous devrions être beaucoup plus compétitifs avec la présence de 14 vétérans de dernière année dans le circuit.»

 

Après un début de campagne plus modeste, le centre Samuel Vigneault a très bien clôturé sa première saison avec les Golden Knights de Clarkson et se sent d’attaque en vue de sa prochaine campagne au sein du réseau universitaire américain.

Partager cet article