Les Nord-Côtiers : nouveaux champions de la consommation excessive d’alcool

Par 12:00 AM - 20 août 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Les habitants de la Côte-Nord détrônent ceux du Saguenay–Lac-Saint-Jean  en matière de consommation excessive d’alcool, selon Éduc’alcool.

Roxanne Simard

Une enquête sur les québécois et l’alcool, commandée par Éduc’alcool, révèle que la Côte-Nord est la région du Québec où il y a le plus d'abus d’alcool. En plus de prendre un verre en moyenne quatre fois par semaine, alors qu’ailleurs au Québec il s’agit de 3,3, les Nord-Côtiers sont aussi plus nombreux à avoir une consommation élevée d’alcool.

«L’une des raisons pouvant expliquer la forte prévalence de la consommation élevée d’alcool est le fait que 25 % de la population nord-côtière est âgée entre 25 et 34 ans, contre seulement 18 % en moyenne au Québec» précise Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool.

Champions de la consommation excessive

Si l’étude parle de consommation plus importante qu’ailleurs dans la province, c’est parce que 81 % des habitants de la région affirment avoir pris plus de trois ou quatre verres lors d’une même occasion, comparativement à 72 % au Québec. De plus, 54 % prétendent avoir consommé plus de cinq verres d’alcool lors d’un même événement dans la dernière année, tandis que ce pourcentage se situe à 43 % au Québec.

L’enquête dévoile notamment que 20 % des habitants de la Côte-Nord consomment de l’alcool en jouant à des jeux de hasard, alors que la moyenne québécoise est de 10 %.

Conduite en état d’ébriété

Puisque 36 % des automobilistes nord-côtiers ont déjà rencontré un barrage routier, contrairement à 25 % au Québec, les gens de la région auraient moins tendance à conduire en état d’ébriété souligne le directeur général d’Éduc’alcool.

«Lorsque l’on pense que l’on risque de se faire prendre par un barrage routier si on dépasse les limites légales, on a tendance à ne pas conduire son véhicule après avoir trop bu», affirme M. Sacy.

Notons aussi que les Nord-Côtiers considèrent davantage comme criminel le fait de conduire après avoir pris un seul verre d’alcool, sans compter qu’ils croient en plus grand nombre que la limite actuelle d’alcool de 0,08 n’est pas assez sévère.

Éduc’alcool commande une enquête sur la consommation depuis 2012. Jusqu’à maintenant, le Saguenay – Lac-Saint-Jean avait toujours été la région qui détenait le titre de "Champion de la consommation excessive d’alcool".

Partager cet article