Eau potable: R & G Saint-Laurent décroche le contrat de 23 M $

Par 12:00 AM - 23 septembre 2015
Temps de lecture :

Une fuite a été localisée et réparée sur la conduite permettant de relier le secteur Marquette à la nouvelle usine de filtration de l’eau potable. Un test d’étanchéité à réaliser aujourd’hui confirmera si le problème est réellement réglé. Photo archives Le Manic.

Baie-Comeau ­– La Ville de Baie-Comeau vient d’accorder un contrat de 23 376 349 $ aux Entreprises R & G Saint-Laurent pour la construction de l’usine de filtration au cœur de son vaste projet de 70 M $ pour la mise aux normes de ses infrastructures de distribution et de traitement d’eau potable.

Charlotte Paquet

Le maire Claude Martel avait deux raisons majeures de se réjouir, lundi, après la séance du conseil municipal au cours de laquelle le contrat a été octroyé. Premièrement, la plus basse soumission reçue est en deçà des estimations de 31,7 M$ de 2014. Deuxièmement, c’est un entrepreneur de Baie-Comeau, le seul  «local» à avoir répondu à l’appel d’offres, qui a décroché le contrat parmi huit soumissionnaires.

«Je suis très content. Il faut que l’entrepreneur ait les reins solides», a lancé l’élu, rappelant que ce ne sont pas tous les entrepreneurs généraux qui peuvent soumissionner à un appel d’offres de cette importance. Il s’est aussi dit heureux que des entreprises sous-traitantes tirent leur épingle du jeu avec ce projet majeur.

La soumission d’un peu plus de 23 M$ englobe la facture de près de 3,9 M$ liée à la technologie membranaire retenue pour la filtration de l’eau.

À l’ouest du CLSC

Les travaux de préparation de terrain, sis à l’ouest du CLSC, seront effectués au cours de l’automne. Le déboisement est déjà réalisé. Des pilotis seront installés dans les prochaines semaines. Le chantier de construction se mettra véritablement en branle à la fonte des neiges en 2016. Le projet devrait se terminer en 2018.

Les coûts totaux de 70 M$ pour la mise aux normes de l’eau potable sont financés à 75 % principalement par le programme Chantier Canada-Québec et le programme d’infrastructures Québec-municipalités.

La partie dévolue à la municipalité s’élève à 19 M$. À ce jour, des étapes du projet ont déjà été franchies, principalement pour l’installation de conduites. Ces travaux se chiffrent à près de 7 M$.

 

Partager cet article