Claude Martel veut un préfet élu au suffrage universel

Par 12:00 AM - 02 Décembre 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le maire de Baie-Comeau, Claude Martel, entame un deuxième mandat au poste de préfet de la MRC de Manicouagan avec la ferme intention de dresser la table pour l’arrivée d’un préfet élu au suffrage universel dans deux ans.
 

Charlotte Paquet

M. Martel a été réélu par les autres maires de la MRC lors de la séance publique du 25 novembre. Dans la même foulée, le maire de Pointe-aux-Outardes, André Lepage, a été réélu comme préfet adjoint. Leurs mandats sont de deux ans.

La prochaine campagne électorale municipale en 2017 sera le moment idéal pour passer à l’élection au suffrage universel du préfet de la MRC, croit le préfet. « On est rendu à la croisée des chemins. Ce serait une bonne chose d’avoir quelqu’un d’indépendant aussi », souligne-t-il, en faisant référence à une personne qui ne soit pas à la fois préfet et maire.

M. Martel souhaite discuter du projet avec le milieu. Diverses organisations seront contactées, dont la Chambre de commerce de Manicouagan.

Le salaire d’un préfet élu au suffrage universel pourrait varier de 30 000 $ à 50 000 $, indique l’actuel préfet, dont la propre rémunération de base se chiffre à 31 000 $.

Photo : Le Manic

Partager cet article