Les taxes d’eau coûteront plus cher à Pointe-Lebel

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 26 Décembre 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le taux de la taxe foncière demeurera stable à Pointe-Lebel, en 2016. Par contre, les contribuables desservis par un réseau d’aqueduc devront sortir plus d’argent de leurs poches.

Les élus lebelois ont adopté leurs prévisions budgétaires le 9 décembre. Elles sont assorties de dépenses se situant à 2 355 000 $, en hausse de 3,49 %, ainsi qu’à un gel du taux de la taxe foncière à 1,16 $ par tranche de 100 $ d’évaluation.

Cependant, les taxes d’eau coûteront passablement plus cher. La facture des résidents du parc Murray bondira de 140 $ à 500 $ même si, en contrepartie, le loyer de leur terrain de maison mobile diminuera de 75 $ à 25 $ par mois. Auparavant, une tranche de ce loyer servait déjà à payer pour l’eau. La municipalité distinguera dorénavant la facture liée au terrain et celle pour l’eau, comme cela se fait ailleurs.

Si la taxe de service augmente considérablement pour la soixantaine de propriétaires du parc Murray, c’est pour assurer qu’ils paient une part plus juste des coûts liés au réseau d’aqueduc, comme l’ont souvent réclamé les autres citoyens du village lors des séances du conseil municipal. Il est cependant impossible de leur en faire payer l’entièreté en raison de l’ampleur des coûts, affirme la directrice générale de la municipalité, Nadia Allard.

Fait à noter, la taxe d’eau augmente aussi du côté du parc Langlois. Elle passera de 158 $ à 215 $. Les citoyens du cœur du village branchés au réseau d’aqueduc ne seront pas épargnés. Ils subiront une hausse de 25 $ de leur facture, qui passera à 228 $.

Emprunts à rembourser

À compter de 2016, les résidents du parc Murray devront aussi payer une nouvelle taxe de secteur destinée à rembourser le règlement d’emprunt pour l’achat du parc par la municipalité. Elle sera de 311 $ pour l’année. Les citoyens du parc Langlois paient déjà depuis 2015 une facture annuelle de 286 $ pour le remboursement du règlement d’emprunt concernant l’achat du parc.

Finalement, les citoyens du centre du village devront aussi commencer à rembourser, en 2016, les coûts du règlement d’emprunt adopté pour la mise aux normes de la station de pompage de l’eau potable. La  sera de 135 $ pour l’année.

Partager cet article