Hockey Québec exige un plan d’orientation structuré de la part de la région

Par Sandro Célant 12:00 AM - 19 janvier 2016
Temps de lecture :

Bonne nouvelle pour le hockey de développement régional, qui pourra maintenir ses activités au sein du réseau élite québécois.

Baie-Comeau – Hockey Québec donne un sursis de quelques semaines aux dirigeants du hockey de la Côte-Nord qui devront bientôt soumettre un plan d’orientation sur le développement du hockey élite dans la région.

Sandro Célant

Réunis dans le cadre d’un conseil d’administration tenu à Québec durant le week-end, les responsables provinciaux se sont penchés sur les propositions faites par Hockey Côte-Nord au début du mois de janvier.

Il a été voté à l’unanimité que la région puisse présenter un plan structuré du développement régional du hockey élite pour l’ensemble de ses catégories et ce, dans un plan de vision à moyen et long terme.

On se rappelle que Hockey Québec a laissé entendre qu’il effectuerait un grand changement dans sa structure d’opération pour 2016-2017 et que ces décisions auraient un impact néfaste sur la survie de hockey midget espoir et bantam AA sur la Côte-Nord.

Milieu de mars

« Nous avons pris connaissance de leur résolution et nous allons travailler dans cette optique. C’est important le hockey midget espoir, mais mon rôle m’oblige à revoir la structure générale dans toutes nos catégories », a commenté le président de Hockey Côte-Nord, Pierre Rocque.

Les dirigeants provinciaux se réuniront à nouveau les 11 et 12 mars. «Nous avons une bonne idée de notre vision. Le projet avance bien et nous sommes confiants d’avoir l’appui et le soutien des différentes associations du territoire », a ajouté le porte-parole qui prévoit une réunion de l’exécutif à Sept-Îles, le 30 janvier.

Sans vouloir élaborer toutes les lignes du prochain plan de développement, M. Rocque a assuré que l’objectif était d’offrir la chance aux jeunes joueurs de tous les âges de prendre part à un programme de hockey élite.

Pour ce qui est du pee-wee AA et bantam AA, il semble que le projet d’implanter un circuit interrégional est de bon augure. « C’est correct pour cette clientèle, mais nous devons trouver une façon de faire jouer nos joueurs de 15 et 16 ans chez nous et, de ce côté, les possibilités ne sont pas nombreuses. La meilleure option demeure la Ligue d’excellence du Québec », a ajouté le président qui sera fort occupé au cours des prochaines semaines.

Partager cet article