La CSN part en campagne pour les services de garde

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 09 mars 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le Conseil central Côte-Nord de  la CSN part en campagne pour la défense du réseau québécois des services de garde éducatifs sur le thème Un réseau qui fait grandir!

Avec la collaboration de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) et de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN,) la campagne régionale d’information et de sensibilisation vise les parents et la population. À l’instar d’autres régions du Québec, la Côte-Nord veut obliger le gouvernement Couillard à cesser ses attaques contre les services de garde et à réinvestir pour en assurer la qualité.

Comme le souligne le président du Conseil, Guillaume Tremblay, le réseau des CPE est éprouvé depuis plusieurs années avec des hausses tarifaires imposées qui font craindre pour l’universalité et l’accessibilité.

D’un montant de 7 $ par jour qu’elle était en 2014, la contribution parentale par enfant est passée à un maximum de 20 $ en 2015 en raison de la modulation des tarifs selon le revenu familial. Les parents en verront les conséquences sur la déclaration de revenus qu’ils s’apprêtent à produire, si ce n’est déjà fait. Pour la garde en milieu scolaire, le tarif est passé de 7 $ à 8 $ par jour pendant la même période.

Vice-présidente régionale de la FSSS-CSN, Gisèle Charette énumère quelques-uns des impacts liés aux compressions budgétaires et à la refonte du financement. En CPE, elle parle de la diminution des heures consacrées à l’alimentation, à la désinfection, à l’entretien sanitaire et à l’accompagnement des enfants ayant des besoins spécifiques. En milieu familial reconnu, elle cite la baisse des ressources dédiées à l’aide pédagogique, tandis qu’en milieu scolaire, elle déplore la réduction des achats de matériel et du temps de planification et de préparation.

Partager cet article