Rose-Marie écrit une nouvelle page dans l’histoire des Rapidos

Par Sandro Célant 12:00 AM - 23 mars 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La patineuse de vitesse Rose-Marie Gagnon vient d’écrire une nouvelle page d’histoire du club les Rapidos de Baie-Comeau.

Surnommée la « fusée blonde », la jeune fille de 12 ans a fait des siennes lors du récent Championnat provincial de Sherbrooke en s’emparant de la médaille d’or au cumulatif de la division cadette.

Pour la première fois en 35 ans d’existence, un membre du club local de patinage de vitesse est parvenu à franchir la plus haute marche du podium dans le cadre du Championnat québécois.

Cette petite bombe sur deux lames a décidé de passer à l’action en 2016 et a connu une autre sortie des plus fructueuses, qui s’est amorcée avec une première victoire dans la finale des 1 500 mètres.

400 mètres

Rose-Marie a remis cela aux 400 mètres, épreuve la plus spectaculaire au programme. Après avoir dominé la qualification et la demi-finale, la Baie-Comoise a poursuivi son élan lors de la grande finale.

Profitant d’un autre départ explosif, elle a profité de sa puissante accélération pour s’emparer de la tête à la sortie du premier virage en devançant ses quatre rivales qui n’ont jamais été en mesure de la doubler.

Adoptant un tracé de course parfait et une technique très efficace, la championne a atteint une vitesse de plus de 35 km/h en plus d’établir un nouveau record québécois avec un temps de 41 secondes.

En plus de ravir l’or avec sa superbe première position sur 14 au cumulatif officiel, l’espoir local s’est, du même coup, qualifié en vue du Championnat canadien présenté, le week-end prochain, sur l’Île-du-Prince-Edouard.

Une autre patineuse baie-comoise, Ann-Laurie Desrosiers, a participé au Championnat et s’est fort bien débrouillée avec une 9e position chez les juniors.

Très contente

Rencontrée quelques jours après cette prestation remarquable, la Rapido était évidemment très contente de sa performance. « Je savais que je pouvais bien faire. J’étais un peu plus nerveuse, car je ne connaissais pas les filles de la région de Montréal, mais cela s’est très bien passé », a commenté cette boule d’énergie de 5 pieds et un pouce.

Active dans la discipline depuis plus de cinq ans, l’élève de 6e année à l’école Bois-du-Nord n’a pas tardé à s’afficher. « Elle a fait du patinage artistique pendant deux ans et elle courait sur la patinoire. Quand elle a découvert le patinage de vitesse, elle a vite trouvé le sport qui lui convenait », a pris la peine de préciser sa mère.

À sa première année d’admissibilité au Championnat canadien, Rose-Marie est anxieuse de vivre l’aventure de Charlottetown. « Je vais là-bas avec l’intention de donner mon maximum et de prendre de l’expérience. J’ai bien hâte aussi de pouvoir pratiquer mon anglais », a confié en riant celle qui est inscrite dans le programme d’anglais intensif à son école primaire.

Partager cet article