Les Forces armées préparent un gigantesque déploiement à Baie-Comeau

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 01 avril 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Les Forces armées canadiennes préparent un important déploiement à Baie-Comeau en septembre 2016. Ce sera du jamais-vu chez nous, assure le Sergent de transport Emanuel Grégoire-Brunet.

« On veut faire un mouvement routier de grande envergure de la Base de Saint-Hubert jusqu’à Baie-Comeau », explique le représentant du 34e Bataillon des Services du Canada. Cette opération s’effectue au moins une fois l’an.

Essentiellement, une telle opération sert de pratique pour les membres du bataillon, et ce, à tous les niveaux, de la planification au sommet de l’organigramme jusqu’à la coordination sur le terrain même. « C’est pour confirmer notre capacité de déployer des hommes, des équipements, des véhicules et du matériel de façon rapide et de manière ordonnée », souligne le Sergent Grégoire-Brunet.

Le mouvement routier se fait toujours en direction ouest vers Rouyn-Noranda, en Abitibi Témiscamingue. Cette année, les organisateurs optent pour du changement en prenant la route en direction est jusqu’à Baie-Comeau.

Trente-deux véhicules

Un immense convoi de 32 véhicules convergera vers la Manicouagan. Il sera subdivisé en quatre rames (terme militaire pour convoi) afin de faciliter la circulation sur la route 138.

Certains véhicules impressionneront par leur taille ou encore leurs caractéristiques. Il y aura beaucoup de MSVS, ces énormes camions verts équipés d’une toile derrière, qui sont les principaux véhicules de transport de l’armée. Soixante-dix militaires de grades divers feront partie du mouvement routier.

Selon l’organisateur du déploiement, la traverse Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine exigera à elle seule un niveau de coordination avancé pour le bon déroulement de l’opération.

« C’est un beau défi et un coin du Québec qu’on ne connaît pas. Ce sera une belle plateforme d’entraînement », assure le Sergent Grégoire-Brunet.

Kiosque d’information

Les Forces armées canadiennes veulent préparer la population à leur arrivée en septembre. Quelques militaires érigeront un kiosque d’information au Centre Manicouagan, le 9 avril. Ils seront là avec divers armements, des vêtements militaires et un véhicule. S’il fait beau, le kiosque sera à l’extérieur.

« L’idée, c’est que les gens viennent nous voir. On va parler de notre venue. L’idée, c’est de ne pas passer en septembre pour des sauvages qui disent :Tassez-vous, on est l’armée », illustre le porte-parole.

Les représentants de la Base de Saint-Hubert profiteront aussi de leur présence à Baie-Comeau pour faire du repérage sur le terrain en prévision de leur retour.

Partager cet article