Martine Salomon est prête pour une troisième mission olympique

Par Sandro Célant 12:00 AM - 04 mai 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Martine Salomon a toujours le feu sacré pour les Jeux Olympiques et aura l’opportunité de poursuivre sa passion, au mois d’août, lorsqu’elle agira comme bénévole aux prochains Jeux de Rio de Janeiro.

Cette bénévole globetrotter se prépare à vivre une autre grande aventure et agira comme assistante photographe au stade où se dérouleront quelques matchs préliminaire de soccer et les compétitions d’athlétisme.

Son conjoint Rock Emond sera également de la partie de plaisir au Brésil et travaillera au département des services aux téléspectateurs lors des épreuves dans la discipline du taekwondo.

« Je serai directement sur le terrain de jeux, témoin des performances des athlètes, à prêter main-forte aux photographes du monde accrédités, mais malheureusement sans appareil photo à la main », a expliqué celle qui est également une photographe dans l’âme.

Sélection

Sélectionnés parmi une centaine de milliers de candidatures pour se retrouver parmi les 50 000 bénévoles retenus, nos deux ambassadeurs ont suivi un long processus et ont réalisé divers examens écrits, entretiens, le tout sur une période de deux ans, avant d’obtenir une réponse positive.

Le compte à rebours est amorcé avant de fouler le sol brésilien à la fin du mois de juillet et ce, jusqu’à la fin du mois d’août. Un mois d’intensité au rythme effréné des Brésiliens parmi 7 000 millions d’habitants.

« Juste écrire 7 000 millions de personnes, j’en ai des frissons », a ajouté la Nord-Côtière qui songe aussi aux bons côtés du pays avec ses plages, au rythme de la samba avec un Caipirinha (cocktail brésilien populaire) à la main.

Martine Salomon en sera à ses troisièmes Jeux Olympiques et Paralympiques après avoir vécu l’aventure à Vancouver et Sotchi. Elle compte à son actif plus de 10 Championnats du monde et/ou Coupe du Monde sans oublier sa présence aux Jeux Panaméricains 2015 disputés à Toronto.

Expérience d’une vie

Cette femme dynamique participe à environ deux événements internationaux par année et y investit ses économies et son temps de vacances annuelles pour y participer, car les coûts de voyage, de transport et d’hébergement sont aux frais des bénévoles.

« Depuis 2010, je fais de ces rendez-vous internationaux une mission humaine, car ils sont l’expérience d’une vie. Sortir de ma zone de confort pour avancer, créer, apprendre, pour se sonner le moyen de réaliser ses rêves…enfin pour vivre haut et fort », a-t-elle résumé tout en remerciant son employeur (Corporation de développement touristique de la Péninsule) qui lui permet de vivre à fond tous ces beaux défis.

Partager cet article