Le Parc Nature sort des sentiers battus

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 24 mai 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes connaîtra une grosse année de développement. Un projet se démarque de tout ce qui existe déjà au Québec, soit la construction d’un tout nouveau type d’hébergement insolite sous la forme de nichoirs d’oiseaux géants.

« On voulait se démarquer. C’est unique au Québec. Il y a déjà des yourtes, des tentes Huttopia, des cabanes dans les arbres, mais des nichoirs géants, c’est original », souligne le directeur général du Parc Nature, Denis Cardinal.

Les travaux viennent de commencer et devraient aller rondement. Cinq nichoirs seront construits. Les premiers seront terminés pour la troisième semaine de juin. Ils accueilleront leurs premiers locataires, qui ont déjà réservé depuis plusieurs semaines.

Un grand pic, une chouette laponne, un merle bleu, une hirondelle des rivages et un balbuzard pêcheur seront représentés dans chaque nichoir. « Tout ce qui est à l’intérieur s’inspirera de l’oiseau en question, comme les meubles et les couleurs », précise M. Cardinal.

Quatre bâtiments pourront accueillir de quatre à cinq personnes, tandis que le cinquième aura une capacité pouvant aller jusqu’à huit occupants. La formule en sera une de type prêt-à-camper. « On fournit tout pour être confortable, comme les sacs de couchage et les oreillers, une grande glacière, une cafetière, un grille-pain, une lampe frontale et une toilette sèche », cite M. Cardinal à titre d’exemple. Dans les faits, tout ce que les visiteurs doivent apporter, c’est leur nourriture.

En deux phases

La première phase du projet représente des investissements de 250 000 $. Outre le Parc Nature, le ministère du Tourisme, l’ancienne Conférence régionale des élus de la Côte-Nord, ID Manicouagan, la Caisse populaire de Hauterive et Tourisme Côte-Nord y contribuent.

CaptureUne deuxième phase est projetée. Elle pourrait même se réaliser d’ici la fin de 2016. Les travaux prévus permettront l’isolation des unités d’hébergement de façon à pouvoir les utiliser été comme hiver. Il est également question d’un aménagement extérieur sécuritaire pour faire des feux et de l’installation d’un poêle à bois à l’intérieur de chaque nichoir.

Fait à noter, des démarches sont en cours pour financer la construction d’un nouveau bâtiment d’accueil plus adapté à la réalité d’aujourd’hui du Parc Nature. M. Cardinal espère également réaliser ce projet en 2016.

Autres nouveautés

La nouvelle saison permettra aussi d’offrir six gazebos avec toitures, fenêtres et éléments d’interprétation des huit écosystèmes du parc.

Les cinq emplacements de camping inaugurés en 2015 seront améliorés afin de créer des zones d’intimité. Le Parc Nature peut également compter sur quatre autres emplacements pour des motorisés et même un motorisé à louer. Avec la promotion des derniers mois, la formule de camping devrait connaître un boum cette année. De nombreuses réservations sont déjà confirmées.

Parmi les nouveautés, M. Cardinal parle également de la fin des travaux d’aménagement du sentier L’Aventurier, qui couvre une distance de cinq kilomètres. Il se décline en 30 sections de petits ponceaux tout simples.

Partager cet article