François Tremblay veut créer un engouement au hockey féminin

Par 12:00 AM - 06 juillet 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Notre sport national attire de plus de plus la gent féminine et la Côte-Nord fait partie du portrait. Au cours du dernier hiver, ce sont quelque 80 filles réparties sur le territoire qui se trouvaient dans les registres de Hockey Côte-Nord. Elles évoluaient chez les gars, sauf pour quelques compétitions, notamment la Coupe Dodge. Débarqué à Sept-Îles depuis quelques mois, François Tremblay veut susciter un plan grand engouement.

Sylvain Turcotte

Le Forestvillois, maintenant Septilien, a fait ses représentations lors de l’Assemblée générale annuelle de Hockey Côte-Nord en mai. François Tremblay a pris le flambeau du hockey féminin sur la Côte-Nord, succédant au Fermontois Éric Savard, et il veut faire croître le «membership» chez les filles.

«Je veux créer un engouement et faire changer la mentalité de certaines personnes face au hockey féminin à bien des niveaux, notamment au niveau du caractère que doivent se forger les filles qui évoluent avec les gars», a-t-il fait savoir, parlant notamment de la réticence ou du refus de certains entraîneurs pour des filles au sein de leur équipe. «Je l’ai entendu de mes propres oreilles cet hiver», a-t-il indiqué dans son rapport présenté à Hockey Côte-Nord.

M. Tremblay veut non seulement augmenter le nombre de joueuses de hockey, il veut aussi qu’elles continuent jusqu’au bantam et au midget. «Le volume de joueuses n’est pas assez élevé pour un réseau féminin régulier, notamment en raison de la distance, mais je veux qu’il y ait un sentiment d’appartenance et d’ambitions futures, une notion de fierté pour encourager les plus jeunes à persévérer», a-t-il mentionné.

Son plan : une journée de hockey féminin lors de la fin de semaine de trêve en octobre, un beau mélange entre les plus jeunes et les plus vieilles. Et Hockey Côte-Nord s’est déjà montré ouvert et collaborateur à l’idée. Restera qu’à déterminer la façon de faire. «On veut que le monde embarque; joueuses, parents, entraîneurs.»

François Tremblay a dans l’idée d’attirer la caravane Caroline Ouellette si le programme est reconduit par le biais de Hockey Québec. L’autre option, des journées de clinique avec des hockeyeuses de la région qui évoluent ou ont évolué dans les rangs collégiaux, universitaires ou autres. Il y a d’ailleurs une bonne liste de filles potentielles, notamment les Ann-Sophie Bettez, Mélodie Bouchard, Kimberly Vigneault, Kim Poirier et d’autres.

«Le but, c’est de créer un avec l’année des Jeux du Québec alors qu’il y aura une équipe pour les Jeux. Pour la Coupe Dodge, nous sommes là dans le midget, mais on souhaite aussi pour l’atome, catégorie avec un bon bassin de joueuses. On pense aussi à d’autres tournois pour les filles», a-t-il indiqué. D’autres possibilités sont aussi envisagées, notamment le jumelage de Nord-Côtières avec la structure des Rebelles du Saguenay pour une participation au Showcase bantam et midget féminin.

Ceux et celles qui veulent en savoir plus ou qui désirent s’investir dans le projet, peuvent communiquer avec François Tremblay, par téléphone, au 418 587-2520, ou, par courriel, à groupeefc1@gmail.com.

 

Partager cet article