Plus de grève dans l’air à la traverse Matane-Côte-Nord

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 19 juillet 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Les voyageurs et les intervenants touristiques de la Côte-Nord ont de quoi se réjouir, car toute menace de paralysie partielle de la liaison maritime entre Matane et la Côte-Nord est désormais écartée. Une entente de principe est intervenue jeudi soir entre la Société des traversiers du Québec et le Syndicat international des marins canadiens (SIMC).

Faut-il se souvenir qu’un avis de grève pour le 22 juillet avait été émis par le syndicat après qu’un premier avis, celui-là fixé au 5 juillet, ait été annulé pour permettre aux deux parties de poursuivre les négociations.

Les pourparlers ont été fructueux. Le 14 juillet, lors d’une assemblée tenue à Matane, 90 % de la soixantaine d’employés membres du SIMC ont entériné l’entente de principe intervenue plus tôt. Leur convention collective était venue à échéance le 31 mars 2015. Les négociations s’étaient amorcées en septembre.

Si grève il y avait eue, les services essentiels à maintenir se résumaient à une traversée aller-retour par jour les lundis, mercredis, vendredis et dimanches, avait déterminé le Tribunal administratif du travail.

Rappelons que le SIMC représente le personnel naviguant non breveté de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout. On peut penser aux employés des services alimentaires et de la billetterie, entre autres.

Partager cet article