La récolte de la tourbe tourne au ralenti

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 11 août 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Du soleil et de la chaleur, il n’y a pas que les vacanciers qui s’en souhaitent pour les jours et les semaines à venir. Premier Tech se croise aussi les doigts, car ses activités de récolte à sa tourbière de Pointe-Lebel tournent au ralenti.

« On a un retard, c’est certain. Comparé à l’an passé, on est en retard de 15 à 20 % », explique Bernard Bélanger, président et chef de l’exploitation de Premier Tech, dont le siège social est installé à Rivière-du-Loup. Or, à la fin de juillet 2015, la tourbière écopait déjà par rapport à l’année précédente en raison de la mauvaise température.

La récolte de la tourbe nécessite du temps sec sur une période suffisamment longue. Les épisodes trop fréquents de pluie nuisent aux opérations.

Ce phénomène de début tardif de la période forte de récolte, la tourbière le vit pour la troisième année d’affilée. « On a du retard en juin et en juillet, mais aout et septembre permettent de le rattraper. Si le mois d’aout de cette année est une répétition de celui de l’an dernier, on n’aura pas de problème », souligne M. Bélanger, qui dit observer une sorte de déplacement des saisons.

La récolte de la tourbe se termine aujourd’hui vers la fin septembre. Il y a un certain nombre d’années, tout était fini au plus tard au début septembre.

Capacité de production

Les installations lebeloises produisent en général entre 8 et 9 millions de pieds cubes de tourbe annuellement. L’année 2015 a été difficile et s’est conclue avec l’ensachage de 7,5 millions de pieds cubes.

Malgré ce retard de production, le président et chef de l’exploitation affirme que l’entreprise a tout de même été capable de répondre aux commandes de ses clients, notamment en raison de ses réserves.

Partager cet article