Les Remparts sonnent la charge avec leur jeu de puissance

Par Sandro Célant 12:00 AM - 27 août 2016
Temps de lecture :
Inspiré par une autre brillante performance de son gardien de but Antoine Samuel, le Drakkar a inscrit une quatrième victoire de suite à domicile, mercredi, face aux Saguenéens.

Après Ivan Chekhovich et Yaroslav Alexeyev, c’est au tour de Nathan Légaré d’inscrire un tour du chapeau dans la victoire du Drakkar. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Inspirés par un jeu de puissance très productif, les Remparts de Québec en ont profité pour doubler le Drakkar par le pointage de 4-2, samedi après-midi, devant 1 302 spectateurs réunis au centre Henry-Leonard.

Sandro Célant

Opportunistes en attaque, les visiteurs ont sonné la charge avec trois buts marqués en avantage numérique, dont deux par la recrue Jérémy Laframboise, un pilier dans la conquête.

Bien posté devant le filet, le choix de 5e ronde au dernier repêchage a inscrit son premier filet du match en fin de première période avant de revenir à la charge, au deuxième tiers, en faisant habilement dévier un tir du défenseur Christian Huntley.

Le Suisse Philipp Kurashev a également bien fait dans la triomphe. C’est lui qui a ouvert la marque, en première période, à la suite d’une belle pièce de jeu individuelle.

Les locaux ont vite sonné la riposte (Vincent Deslauriers) avant de voir l’ennemi revenir à la charge avec trois buts consécutifs alors qu’ils évoluaient avec un homme de plus sur la patinoire.

Après le deuxième but de Laframboise, Derek Gentile a inscrit le quatrième filet des vainqueurs en troisième période. Jordan Martel a enfilé l’autre but dans le clan baie-comois, qui a payé cher pour son indiscipline.

Travailler

«Nous n’avons pas vraiment eu le temps de travailler notre système de jeu collectif et nous allons profiter des deux prochaines semaines pour bien s’ajuster».

Bien calme malgré le revers, le pilote du Drakkar Martin Bernard a reconnu que son équipe a manqué de rythme et de cohésion face aux Remparts, qui ont su en tirer profit.

Victimes de quelques mauvaises punitions, les locaux n’ont pas aidé leur cause. «Ils ont marqué trois fois avec leur jeu de puissance et cela a aussi fait une différence dans la partie. De notre côté, nous n’avons pas vraiment travaillé notre désavantage numérique».

Même si plusieurs ajustements restent à peaufiner, l’entraîneur-chef est revenu sur la notion d’intensité au sein de sa troupe. «Peu importe ce qui arrive, c’est un facteur important et les joueurs doivent toujours s’impliquer à fond quand ils sautent sur la patinoire».

En vitesse

La direction du Drakkar a donné le coup d’envoi à son 20e anniversaire d’existence, ce week-end, avec son traditionnel tournoi de golf, qui a souligné le retour à Baie-Comeau de plusieurs anciens joueurs et dirigeants impliqués au fil de toutes ces années…Plus d’une trentaine d’ex-matelots ont d’ailleurs passé la fin de semaine en ville  afin de célébrer ce moment spécial et renouer contact, du même coup, avec leurs anciens partisans.

Partager cet article