Des types de courses pour tous les genres et tous les goûts

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant

Baie-Comeau – La course à pied connaît un essor fulgurant depuis plus d’une décennie et la participation ne cesse d’augmenter tout comme le type d’épreuves offertes aux coureurs et coureuses de tous les âges.

Que ce soit pour le sprint, le demi-fond, le marathon, le demi-marathon, le trail (en pleine nature) ou encore les courses à obstacles, les adeptes ont de quoi trouver satisfaction selon leurs goûts et leurs capacités.

Le sprint regroupe toutes les courses à pied qui demandent aux sprinteurs de courir sur une courte distance le plus rapidement possible. On peut distinguer une course de sprint d’une course normale par le fait qu’en raison de la vitesse, le talon du coureur ne touche que rarement le sol.

Cette discipline demande de la puissance musculaire et moins d’endurance mais, passé un certain âge, le sprint n’est toutefois pas conseillé du fait de l’effort violent qu’il demande, que ce soit sur le cœur que sur les muscles.
Situé entre le sprint et la course de fond, le demi-fond se déroule dans une enceinte sportive ou extérieure et s’échelonne généralement entre 800 et 3 000 mètres.

Le participant doit pouvoir enchaîner des accélérations rapides, posséder une grande vigilance et créativité.
Le marathon (42,2 km) et le demi-marathon (21,1 km) sont parmi les plus longues épreuves de course et doivent être pratiquées avec un entraînement spécifique et sérieux afin de relever de tels défis tout en étant en mesure de bien récupérer.

Trail

Les adeptes de la nature seront plus attirés par les épreuves de trail, qui se déroulent sur un chemin forestier ou un chemin de montagne. Il compte de plus en plus d’adhérents puisque le coureur fait du sport et profite en même temps du paysage.

Le trail nature s’effectue généralement sur une distance inférieure à 21 kilomètres tandis que le trail court possède les mêmes principes de base que la course nature, mais se déroule sur des distances variant entre 21 et 42 kilomètres.
Le trail et l’ultra trail représentent des défis plus imposants sur des distances supérieures à 42 kilomètres et d’au moins 80 kilomètres pour l’ultra trail comprenant des heures limites de passages éliminatoires avec des dénivelés d’au moins 2 000 mètres.

Obstacles

Plus populaires que jamais, le nombre de courses à obstacles est littéralement en hausse au Québec. En 2015, 80 000 personnes ont participé à au moins une course à obstacles durant l’année et le cap des 100 000 est dans la mire pour 2016.

Les courses à obstacles peuvent être amusantes, mais peuvent offrir un niveau de difficulté élevé pour déstabiliser les coureurs, qui relèvent souvent ce type de défis pour pousser leurs limites au maximum.

Courir sur un terrain accidenté, gravir des murs, éviter des barbelés, plonger dans l’eau glacée, franchir de la braise, se couvrir de boue sont les principales caractéristiques d’épreuves que l’on retrouve dans le Spartian Race, XMan Race, Total Bouette, Bootcamp Race et Zombie Race.

Les défis accessibles concernent et représentent tous les niveaux d’athlètes. Le fameux Buck Race permet même aux coureurs d’être accompagnés de leur animal de compagnie et offre une bière comme récompense à la fin du parcours.

Le Mud Hero présente un parcours relativement facile où le principal objectif est de se rouler dans la boue tout en franchissant les obstacles.

D’autres courses familiales axées sur l’amusement offrent des parcours dans l’eau, la mousse ou encore les jets de poudre de couleurs (Color Run).

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des