Les salles de cuves Soderberg disparaitront du paysage

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 14 septembre 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – D’ici 2020, les anciennes salles de cuves Soderberg et tous les équipements liés à cette technologie ne seront plus que souvenirs à l’aluminerie de Baie-Comeau. Les bâtiments érigés en 1957 et dans les années qui ont suivi disparaitront complètement du paysage.

« C’est important de ne rien laisser aux générations qui vont nous suivre », a indiqué le directeur général de l’aluminerie Alcoa, Éric Lavoie, jeudi.

Dès la fermeture des séries de cuves A, B et C, complétée en septembre 2013, le démantèlement des équipements s’est amorcé. Tout a été fait pour récupérer, recycler et revendre ce qui pouvait l’être.

Aujourd’hui, il ne reste à peu près plus rien à l’intérieur de ces immenses salles de cuves. Les travaux en cours servent à retirer le ciment et à séparer l’acier. Ce dernier matériau sera revendu, mais il se peut aussi que le ciment récupéré puisse trouver preneur, selon M. Lavoie.

De l’extérieur, les salles de cuves sont cependant bien visibles encore. Après une étape de travaux d’ingénierie en 2017, la démolition des séries Soderberg sera réalisée de 2018 à 2020. À terme, elle laissera un grand espace béant entre les bâtiments administratifs de l’usine, situés en bordure de la route Maritime, et les deux séries de cuves précuites, plus au nord le long de la route 138. « Avoir des bâtiments administratifs si éloignés des opérations, c’est un enjeu. On regarde ça », a précisé le directeur général.

Rappelons que la démolition des installations de l’usine de carbone, qui servait à fabrication de pâte anodique dans le procédé Soderberg, est déjà amorcée depuis un mois et demi et doit se terminer d’ici à la fin de 2016.

Partager cet article