La 40e Foulée d’automne attire 305 participants

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant

Baie-Comeau – Avant-dernière étape du circuit des Manicourses, la 40e édition de la populaire Foulée d’automne a attiré plus de 300 personnes, dimanche matin, dans les rues du Secteur-Est de la municipalité.

Au total, 272 coureurs de tous les âges ont pris le départ des différentes épreuves au programme. Trente-trois adeptes de la marche ont aussi participé au rendez-vous en franchissant une distance de 5 kilomètres.

Ce bilan officiel de 305 participants s’ajoute au cumulatif signalé au cours des quatre dernières décennies. La Foulée d’automne a, jusqu’à présent, attiré 28 842 adeptes de la région et de l’extérieur.

Malgré un ciel nuageux en début de parcours, les marcheurs et coureurs ont évité la pluie et ont pu se donner à fond dans les diverses étapes des 1, 2,5, 5 et 10 kilomètres.

Vainqueurs

Comme le veut la tradition, les plus petits ont donné le ton à la journée dans l’étape d’un kilomètre qui a permis à Liam Simard (3 minutes et 46 secondes) de l’emporter devant Zachary Lowe (3:53) et Émile Blais (3:58). Justine Blais (4:13) a été la plus rapide en section féminine et a terminé devant Alycia Clavette (4:43) et Julia Ouellet (4:48).
De son côté, Medgi St-Pierre (11:01) a dominé les filles au 2,5 km. Laurence Marcoux (11:26) et Dali St-Louis (12:21) ont aussi franchi le podium. Chez les garçons, Émile Tremblay (10:54) a eu le meilleur devant Justin Simard (11:22) et Jacob Tremblay (11:27)

L’épreuve de 5 km a permis à Cédrick Arsenault (20:30) et Lysanne Lapointe (21:42) de se couvrir de gloire. Alexandre Gagnon-Giguère (20:39), Dave Launière (20:58), Marilène Larocque (25:10) et Christina Larouche (25:30) ont également été décorés.

10 kilomètres

Le fameux défi du 10 kilomètres a impliqué 63 athlètes. Sans surprise, Simon Palin (37:53) a été le premier à coiffer le fil d’arrivée du côté devant Stéphan Michaud (41:20) et Patrick Bellemare (41:39).

Cindy Boucher (48:16) s’est faufilée au sommet chez les dames, mais Catherine Hudon (48:17) lui a livré une très belle bataille avec une petite seconde de retard. Sandra Bernard (50:46) a terminé au troisième échelon.

Les organisateurs ont profité de l’occasion pour mettre en application un nouveau système de puce sur les dossards. L’expérience a été concluante et sera répétée l’an prochain avec une formule prévoyant déjà une période de préinscription.

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des