Demande de recours collectif : un nouveau chapitre à l’épidémie de conjonctivite

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 26 octobre 2016
Temps de lecture :

Le magnifique film « Pieds nus dans l’aube » a été le plus populaire des trois premières journées de projection à Cinoche. Photo courtoisie

Baie-Comeau – La Manicouagan aurait pu penser que l’épidémie de conjonctivite qui a frappé la Manicouagan à l’hiver 2013-2014 était de l’histoire ancienne, mais un nouveau chapitre vient de s’ouvrir avec un possible recours collectif pour compenser ses victimes.

Le cabinet Tremblay Bois Mignault Lemay a déposé, le 21 septembre, une demande d’autorisation d’exercer une action collective afin d’obtenir une compensation pour les victimes.  On se souviendra plus de 1 400 personnes avaient souffert de cette conjonctivite virale, selon le bilan qui en avait été tracé en octobre 2014. Il s’agissait de la pire éclosion jamais observée au Québec.

L’action collective réclamée regroupe  « toute personne qui, entre le 1er décembre 2013 et le 31 mai 2014, a contracté une kératoconjonctivite directement à l’Hôpital Le Royer, situé dans la ville de Baie-Comeau, ou qui l’a contractée dans la collectivité et dont la source de l’infection est reliée directement ou indirectement à cet hôpital », indique le cabinet d’avocats, dont l’une des divisions est spécialisée dans les erreurs médicales.

Si l’action collective est autorisée, un procès aura lieu. Les personnes concernées n’ont pas à s’inscrire pour faire partie du groupe. Elles en font partie automatiquement. Toutefois, les personnes qui souhaitent aider au recours peuvent compléter un formulaire ou contacter Me Jean-Sébastien D’Amours au 418 658-9511, poste 231.

D’autres détails à venir.

Partager cet article