Le Crystal Serenity clôt la 10e saison des croisières

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 26 octobre 2016
Temps de lecture :
Le dans toute sa splendeur.

Le Crystal Serenity a été le dernier navire de croisière à mouiller dans le port de Baie-Comeau en octobre 2016. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Les voiles se sont repliées, la semaine dernière, sur la dixième saison des croisières à Baie-Comeau avec la deuxième escale de l’automne du Crystal Serenity, ses 962 croisiéristes et 634 membres d’équipage.

Croisières Baie-Comeau a accueilli deux bateaux pour sa dernière semaine d’activités puisque le Seabourn Quest s’est arrêté dans le port deux jours avant le passage du Crystal. Une fois de plus, il n’a pu accoster en raison des vents, selon Karine Blais, directrice générale par intérim de l’organisme. Il est demeuré à l’ancre et les gens ont rallié la terre ferme à bord de navettes.

On se souviendra que le 27 septembre, les forts vents avaient également empêché le Seabourn Quest d’accoster ou même de s’ancrer pour permettre à ses occupants de débarquer. Après quelques essais, il avait fait demi-tour.

Bilan positif

Tant Karine Blais que la présidente de Croisières Baie-Comeau, Reina Savoie-Jourdain, dressent un bilan positif de la saison 2016 et de ses 10 escales.

« Ç’a été une très bonne saison avec un très bon taux de ventes de tours », raconte la directrice générale, qui s’attend à d’heureuses surprises lors du bilan final de saison à venir. La seconde insiste sur la grande qualité de l’accueil réservé aux croisiéristes et sur les bénéfices de la tournée de familiarisation de Place La Salle destinée aux guides pour une deuxième année.

Au chapitre des excursions, les personnes à bord du Crystal Serenity ont ratissé large dans la Manicouagan. Certaines ont visité Manic-2 et le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes, tandis que d’autres ont rallié le Jardin des glaciers, la Vallée des coquillages ou encore le Village forestier d’antan de Franquelin ou le secteur patrimonial. Les tours vendus excluent les gens qui goutent Baie-Comeau autrement en se promenant au centre-ville ou encore dans le quartier Sainte-Amélie.

Fait à noter, en 2016, le Parc Nature a accueilli les visiteurs du Crystal Serenity lors de ses deux escales à Baie-Comeau. Est-ce que le site pourrait devenir un incontournable dans l’offre d’excursions aux croisiéristes dans le futur? « Ça, c’est un début et ça augure bien pour l’an prochain », souligne Karine Blais.

Croisières Baie-Comeau refuse de dévoiler le nombre de réservations pour les escales de 2017. On préfère laisser passer quelques mois encore étant donné les ajouts possibles. À preuve, lors de la fin de saison 2014, sept escales étaient confirmées pour 2015. Or, il y en aura eu 15.

Partager cet article