Le Drakkar renversé à Shawinigan

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar renversé à Shawinigan
En avance 3-0, les joueurs du Drakkar ont été renversés en troisième période et se sont finalement inclinés 6-3 devant les Cataractes.

Baie-Comeau ­– En avance 3-0 en début de troisième période, le Drakkar a vu les Cataractes de Shawinigan renverser la vapeur, samedi après-midi, pour finalement inscrire une victoire dramatique de 6-3.

Les patineurs de la Mauricie ont réalisé une poussée de six buts sans riposte dans les dernières 16 minutes du match pour inscrire ce triomphe spectaculaire sur la glace du Centre Gervais Auto.

Impliqués dans un deuxième match sur la route en moins de 24 heures, les Baie-Comois s’apprêtaient à causer une surprise de taille quand ils se sont forgé une priorité de trois buts face à l’une des équipes de tête du circuit Courteau.

C’était toutefois mal connaître le potentiel des Shawiniganais, qui ont amorcé toute une remontée en marquant pas moins de quatre buts consécutifs dans un intervalle de moins de six minutes.

Guilbault

Samuel Guilbault a parti le bal avec le premier filet des siens avant de voir Samuel Asselin enfiler son premier but de la rencontre, moins de deux minutes plus tard.

Justin Bernier a soulevé la foule avec le filet égalisateur. Le vétéran Samuel D’Aoust a ensuite assommé les visiteurs quand il a enfilé le but gagnant lors d’un jeu de puissance.

Complètement déboussolés, les matelots du navire n’ont jamais été en mesure de se remettre de cette onde de choc, qui s’est poursuivie avec les buts de Mathieu Olivier et Samuel Asselin (son 2e du match) marqués dans un filet désert.

En contrôle

Les membres de l’équipage semblaient pourtant en plein contrôle durant les 41 premières minutes de la rencontre. La recrue Edouard St-Laurent (son 3e but en 5 parties),  Vincent Lavoie et le Russe Ivan Chekhovich avec son 11e filet de la campagne (en désavantage numérique) avaient donné le ton en attaque.

«Nous avons joué du bon hockey pendant les 50 premières minutes, même s’il y a eu de l’intensité jusqu’à la fin. Notre brigade défensive était très jeune et lorsqu’ils ont commencé à placer des rondelles derrière nos arrières et à mettre de la pression, c’est devenu plus difficile», a reconnu le pilote Martin Bernard.

Conscient de la force de frappe de l’adversaire, l’ex-entraîneur des Cataractes garde le cap malgré tout. «C’est du bagage et de l’expérience qui entrent pour nos jeunes joueurs. Dans notre processus de développement, ils continuent d’apprendre et cela va finir par rapporter plus tard».

En vitesse

Blessé lors du match de la veille à Sherbrooke, le défenseur Matteo Pietroniro a dû déclarer forfait pour le Drakkar, qui jouera sa prochaine partie, mardi soir, lorsqu’il recevra la visite des Voltigeurs de Drummondville…

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des