Un AVC emporte Marius Robitaille

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 18 Décembre 2016
Temps de lecture :
Marius Robitaille a été une figure marquante dans le monde des affaires à Baie-Comeau. Photo courtoisie.

Marius Robitaille a été une figure marquante dans le monde des affaires à Baie-Comeau. Photo courtoisie.

Baie-Comeau – L’ex-homme d’affaires de Baie-Comeau Marius Robitaille n’est plus. Il a rendu l’âme le 26 novembre, à quelques jours de son 81e anniversaire, à l’hôpital Pierre-Boucher de Longueuil.

Marius Robitaille est décédé des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC) subi 11 jours plus tôt. Il n’a pas été emporté par la maladie d’Alzheimer, même s’il était atteint depuis quelques années. Il se trouvait au stade moyen de la maladie. « Il était assez atteint pour se rendre compte qu’il perdait ses facultés », confie sa fille ainée Sylvie.

Matanais d’origine, Marius Robitaille a laissé sa marque dans le monde de l’entrepreneuriat à Baie-Comeau, mais aussi à la grandeur du Québec. Il a fondé chez nous le premier club de la Côte-Nord affilié au Groupement des chefs d’entreprises du Québec. On en compte aujourd’hui cinq dans la région. L’homme assumera d’ailleurs la présidence de l’organisation provinciale en 1982 et 1983.

« Il a démontré très tôt des qualités de chef et il était d’ailleurs chef de sa patrouille de scouts », souligne Sylvie Robitaille. D’après elle, son père était reconnu pour son leadership et sa grande rigueur au travail. « C’était un travailleur acharné, mon père », précise-t-elle, en notant aussi son sens des affaires, sa recherche de la qualité et son honnêteté envers ses clients, ses employés et ses fournisseurs.

Arrivé à 18 ans

Marius Robitaille est arrivé à Baie-Comeau en 1953 à l’âge de 18 ans. À l’époque, il était venu rejoindre son beau-frère, Antoine Nazaire (dont les plus vieux se souviendront), pour travailler dans sa boutique de vêtements. Un peu plus tard, les deux hommes s’associent pour ouvrir une quincaillerie, qui deviendra Fercomat, Acklands-Grainger aujourd’hui.

Puis, Marius Robitaille décide de voler de ses propres ailes. En 1970, il achète un commerce existant, Les Industries GLM, maintenant propriété d’Applied Industrial Technologies. « C’était plus un garage où on l’on réparait de la machinerie lourde. Mon père avait de l’expérience dans la distribution et il l’a converti en distributeur », poursuit sa fille ainée. L’entreprise faisait dans la distribution de pièces mécaniques et hydrauliques aux grands donneurs d’ordre.

En 1984, Sylvie prend la relève dans l’entreprise. Père et fille travailleront ensemble à peine quelques années, mais le père gardera longtemps un regard sur l’entreprise. « Il est toujours resté impliqué, mais à distance et pas dans les opérations », mentionne-t-elle. En 2005, Les Industries GLM sont passées aux mains d’Applied.

Fait à noter, Marius Robitaille et son épouse ont quitté Baie-Comeau au début des années 90 pour s’établir à Saint-Charles-sur-Richelieu. Depuis quatre ans, le couple habitait à Boucherville.

Le disparu laisse dans le deuil son épouse Georgette Bérubé, ses filles Sylvie et Anne et ses trois petits-enfants.

Partager cet article