Le Mont Ti-Basse deviendra-t-il un centre quatre saisons?

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 21 Décembre 2016
Temps de lecture :

La Ville de Baie-Comeau cherche un moyen pour optimiser l’utilisation du centre de ski du Mont Ti-Basse.

Baie-Comeau – La Ville de Baie-Comeau veut revamper le Mont Ti-Basse pour le rendre plus attrayant. Sa transformation en un site opérationnel sur quatre saisons fait partie de la réflexion, tout comme l’installation d’une partie des équipements du Jardin des glaciers, en provenance de la défunte Zone adrénaline.

Tout est sur la table afin d’optimiser l’opération du centre de ski. Ces dernières années, l’argent des contribuables a permis d’éponger des déficits annuels oscillant entre 450 000 $ et 500 000 $.

Le directeur général de la Ville, François Corriveau, rappelle qu’en dehors de la période des sports de glisse en hiver, il ne se passe pas grand-chose du côté du Mont Ti-Basse. « Cette petite montagne chérie des gens de Baie-Comeau », comme il le dit si bien, doit devenir un lieu plus prisé par les familles et toute la population, insiste-t-il.

La solution pourrait passer par le développement d’activités autre que le ski alpin, la planche ou la descente en tube. M. Corriveau cite en exemple la possibilité d’offrir des installations de camping sauvage ou encore des compétitions de vélo de montagne ou de cross-country. D’ailleurs, des épreuves sportives s’y tiennent déjà.

Il y a aussi les équipements excédentaires du Jardin des glaciers qui pourraient permettre d’ouvrir la porte à de nouvelles activités et attirer la clientèle tout au long de l’année.

Toujours sur place

Contre toute attente, le démantèlement des équipements de l’ancienne Zone adrénaline n’est pas encore fait. La MRC de Manicouagan, responsable de la gestion du parc régional de Baie-Comeau, où se trouvent les anciennes installations du Jardin des glaciers, et l’entrepreneur approché pour la réalisation des travaux n’ont pas réussi à s’entendre sur la valeur du contrat. Les tyroliennes, les plateformes de camping et autres sont donc toujours sur place.

Pour la MRC, le retrait des équipements vise à assurer la sécurité du site et ainsi se protéger contre d’éventuelles poursuites. La Ville de Baie-Comeau, explique François Corriveau, a refusé d’affecter des employés du service des travaux publics au démantèlement puisqu’elle n’y trouvait pas son compte à ce moment-là. Mais si une deuxième vie peut leur être donnée par le développement d’activités au centre de ski, ça vient changer la donne.

« Ils sont là les équipements. Il s’agit de les démanteler et de les remonter », poursuit le directeur général. D’après lui, la possibilité de circuler en motoneige pourrait d’ailleurs faciliter le démontage de certains d’entre eux. Il insiste cependant sur le fait que l’analyse du dossier doit se poursuivre avant de confirmer quoi que ce soit.

Rappelons que le Jardin des glaciers est propriété de la Corporation plein air Manicouagan.

Partager cet article