Rétro 2016 – Intercar réduit son offre de service vers Québec

Par 12:00 AM - 09 janvier 2017
Temps de lecture :
Intercar a supprimé l’un des deux allers-retours quotidiens sur sa desserte Québec–Baie-Comeau au cours de l’été.

Intercar a supprimé l’un des deux allers-retours quotidiens sur sa desserte Québec–Baie-Comeau au cours de l’été.

À la mi-juin, Intercar annonçait son intention de réduire son offre de service sur la ligne Québec-Baie-Comeau à compter du 1er juillet. La compagnie prévoyait supprimer l’un des deux allers-retours quotidiens et expliquait sa décision par une baisse d’achalandage de 50 % en 10 ans et un déficit de 100 000 $ au cours de la dernière année.

Les départs de 17 h15 à partir du terminus de Ste-Foy et de 6 h 50 à partir du terminus du boulevard La Salle de Baie-Comeau, moins populaires selon la compagnie, étaient visés par cette décision. La semaine suivante, la Commission des transports du Québec (CTQ) donnait carte blanche à Intercar pour supprimer ces deux départs. La modification a pris effet à la mi-juillet.

La décision a suscité une vive opposition de la part des élus de la Manicouagan et de la Haute-Côte-Nord, de même que du député de René-Lévesque, Martin Ouellet, qui avait l’intention de tout faire pour faire renverser la décision.

Il se questionnait sur une possible utilisation d’autobus plus petits pour la desserte Baie-Comeau-Québec afin de permettre des économies sans toucher au service.

Quant au maire de Baie-Comeau et préfet de la MRC de Manicouagan, Claude Martel, ainsi que la préfète de la MRC de La Haute-Côte-Nord à l’époque, Micheline Anctil, ils avaient adressé une demande de révision à la CTQ qui a été acceptée en juillet.

La CTQ a donc tenu une audience par visioconférence à Baie-Comeau et à Québec, le 31 aout, afin de permettre aux trois demanderesses d’exprimer les faits nouveaux qu’elles invoquaient pour réclamer une révision de la décision. À la suite de cette audience, le CTQ a finalement décidé de maintenir sa première décision, autorisant ainsi Intercar à poursuivre l’offre d’un seul aller-retour quotidien entre Baie-Comeau et Québec.

Partager cet article