Le Drakkar l’échappe en prolongation

Par Sandro Célant 12:00 AM - 15 janvier 2017
Temps de lecture :
Le grand D'Artagnan Joly y est allé d'un but de toute beauté en première période.

Après un mauvais début de match, le Drakkar est revenu en force, mais n’a pu éviter de subir un premier revers (3-2) en sept matchs à domicile cette saison. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Le Drakkar est passé bien près, samedi après-midi, mais une remontée tardive des Saguenéens de Chicoutimi leur a permis de revenir de l’arrière et l’emporter 3-2, en prolongation, devant 1 714 amateurs réunis au centre Henry-Leonard.

En avance 2-0 après 40 minutes, les locaux ont vu les visiteurs sonner le réveil avec deux buts sans riposte, en troisième,  avant de couronner cette poussée grâce au filet du vétéran défenseur Olivier Galipeau en surtemps.

Pratiquement intraitables au cours des deux premiers engagements, les matelots du navire, qui avaient limité l’ennemi à seulement huit lancers au but, ont éprouvé plus d’ennuis dans la dernière portion de la rencontre.

«Les joueurs ont été excellents durant les deux premières périodes. On redoutait qu’ils allaient sortir fort en troisième et c’est ce qui arrive avec une équipe jeune. Ils ont levé leur jeu d’un cran de l’autre côté et il a fallu une demi-période avant de s’adapter», a reconnu le pilote Martin Bernard.

Superbes buts

Le Drakkar a inscrit les deux premiers buts de la partie à la suite de superbes pièces de jeu individuelles. Le grand D’Artagnan Joly a soulevé la foule avec un but de toute beauté à la cinquième minute de jeu.

Au deuxième tiers, ce fut au tour du Russe Ivan Chekhovich de démontrer son grand talent quand il a surpris le gardien Xavier Potvin d’un tir précis dans la lucarne.  Ce fut d’ailleurs la fin du match pour le cerbère partant des Bleus.

«Les joueurs doivent apprendre à jouer avec une avance et ce soir,  ils l’ont réalisé. Nous avons quand même un point au classement et ils sont tous importants. Malgré le revers, il y a plus de positif que de négatif».

Dans le clan adverse, même si sa formation est revenue de l’arrière pour se sauver avec le triomphe, l’entraîneur-chef Yanick Jean n’avait pas d’éloges à faire dans cette victoire in extremis.

«C’était pitoyable durant les deux premières périodes. Oui, il y a eu la remontée. Billia a été très bon en relève, mais l’exécution a fait défaut. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs et ils ne sont pas tous sur la même page», a résumé le dirigeant, qui n’a vraiment pas été impressionné par cette performance.

En vitesse

Ce 34e point au classement général permet au Drakkar de dépasser d’un point son total complet de la saison dernière…Vincent Lapalme et Frédéric Allard ont inscrit les autres buts des Saguenéens, qui ont inscrit leur premier gain à Baie-Comeau cette saison…Le Drakkar, qui avait laissé de côté le vétéran Simon Chevrier, sera de retour devant ses partisans, dimanche après-midi, pour recevoir la visite de l’Armada de Blainville-Boisbriand dans le cadre de la traditionnelle fête de la mascotte Snorri…

Partager cet article