Girard assomme le Drakkar

Par Sandro Célant 12:00 AM - 30 janvier 2017
Temps de lecture :

Le gardien de but Francis Leclerc se dit prêt pour un nouveau départ devant le filet du Drakkar.

Baie-Comeau – Les joueurs du Drakkar ont livré une autre bonne bataille, mais n’ont pu éviter de subir une défaite crève-cœur de 3-2, dimanche après-midi, face aux Cataractes de Shawinigan.

Confrontés à l’une des équipes de tête dans le circuit Courteau, les Baie-Comois se sont bien battus lors de ce duel partagé, qui a toutefois permis aux patineurs de la Mauricie de se faufiler en toute fin de rencontre.

Avec une égalité de 2-2,  le défenseur Samuel Girard a soulevé la foule (3 434 amateurs présents au match) dans le Centre Gervais Auto avec le but gagnant alors qu’il ne restait que 30,6 secondes à écouler à la rencontre.

L’habile numéro 94 y est allé d’un puissant tir frappé sur le gardien de but Antoine Samuel, qui a partiellement stoppé la rondelle sans toutefois parvenir à l’empêcher de franchir la ligne rouge.

Samuel solide

Brillant face aux 33 tirs en sa direction, le grand numéro 35 (troisième étoile du match) a de nouveau été brillant malgré le revers. Son vis-à-vis Zachary Bouthilier (24 arrêts) a également été solide devant le filet des locaux.

Après une première période sans but, les visiteurs ont ouvert la marque (le 17e but de Vincent Deslauriers) en début de deuxième avant de voir les Cataractes répliquer, en avantage numérique, par l’entremise de Brandon Gignac.

Les locaux ont pris l’avance 2-1, en milieu de troisième, grâce à Dennis Yan, mais les matelots du navire ont refusé d’abandonner avec le filet égalisateur de la recrue Gabriel Fortier (son troisième en deux parties).

«C’est dommage pour le résultat final et de ne pouvoir récolter au moins un point au classement, mais les gars ont travaillé fort pendant tout le match face à un club beaucoup plus expérimenté. L’effort était là jusqu’au bout», a commenté le pilote Martin Bernard.

Les matelots du navire ont été incapables de capitaliser avec leur jeu de puissance (quatre minutes) en début de troisième période. «Cela aurait été plaisant de marquer, mais c’est une équipe, qui se démarque en désavantage numérique avec plusieurs joueurs d’expérience. La situation sera l’inverse d’ici quelques saisons».

En vitesse

Battus à leurs cinq premiers affrontements face aux Shawiniganais cette saison, les joueurs du Drakkar poursuivent leur périple et tenteront de se reprendre, mardi soir, quand ils rendront visite aux Olympiques de Gatineau.

 

 

 

Partager cet article