« On va être très sévère » – Le préfet Claude Martel

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 24 février 2017
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La MRC de Manicouagan prend les moyens pour encadrer l’implantation de véhicules récréatifs, tels que des roulottes, sur le territoire non organisé de la Rivière-aux-Outardes. Et une fois que la modification au règlement de zonage sera entrée en vigueur, les contrevenants n’auront qu’à bien se tenir.

« On va être très sévère », prévient le préfet Claude Martel, qui assure que des factures seront expédiées aux gens qui ne respectent pas le nouveau règlement, élaboré à la demande du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

Il n’est cependant pas question d’empêcher des personnes de s’installer en forêt pendant quelques jours ou quelques semaines pour pêcher ou cueillir des bleuets. Ce n’est pas ces utilisateurs que la MRC aura dans sa mire.

Le problème provient plutôt de ces gens qui dénichent un secteur intéressant, y transportent leur roulotte de voyage et s’installent à demeure comme s’ils étaient chez eux. Parfois, un cabanon sera aménagé, d’autres fois une galerie. À l’approche de l’hiver, après quelques mois sur place, certains repartent avec leur attirail, mais d’autres quittent les lieux tout en laissant leurs installations en place en prévision de l’année suivante.

Campings sauvages improvisés

« Il y a des gens qui pensent qu’ils sont chez eux », affirme M. Martel, en dénonçant ces campings sauvages improvisés à long terme. Selon lui, des occupants illégaux se croient chez eux à un tel point qu’ils songeraient même à vendre un terrain qui ne leur appartient même pas.

Les nouvelles règles du jeu permettront d’encadrer les séjours en forêt. Ainsi, le règlement limitera l’installation de véhicules récréatifs en forêt à des périodes d’un mois par année, à moins que son propriétaire ait obtenu un certificat d’autorisation auprès de la MRC.

Aucun rejet d’eaux usées dans l’environnement ne sera permis. L’aménagement d’un site et son déboisement seront aussi interdits. Les lieux devront être libérés complètement et débarrassés de tout débris dès la fin du séjour.

Par ailleurs, le règlement interdira de modifier un véhicule récréatif de façon à en réduire la mobilité, comme de retirer les roues d’une roulotte afin de la laisser en permanence en forêt.

Partager cet article