Hydro-Québec s’outille en vue de pannes de longue durée

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 18 août 2017
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Hydro-Québec s’active à mettre en place, depuis la dernière année, un nouveau mécanisme pour garder contact avec ses clients lors de pannes de longue durée, peu importe où elles surviennent au Québec.

« On est à instaurer un système téléphonique pour les longues pannes afin de tenir informés les gens », indique Cathy Hamel, conseillère relations avec le milieu chez Hydro-Québec, région Manicouagan.

Même si la nouvelle pratique n’est pas encore tout à fait au point, elle a tout de même permis d’appeler directement plusieurs des 1 491 abonnés de Franquelin, Godbout, Baie-Trinité et Rivière-Pentecôte affectés, les 28 et 29 juillet, par l’interruption du service de l’électricité pendant un total de 25 heures.

Les appels ont cependant commencé vers midi le deuxième jour, donc après une vingtaine d’heures sans courant pour tous ces abonnés.

Par le biais d’un message enregistré, Hydro-Québec a réussi à contacter 83 % des clients touchés afin de leur dire que ses équipes étaient à l’œuvre pour réparer le bris et que le courant devrait être rétabli d’ici 18 h. En cas d’absence de réponse après le premier appel, deux autres tentatives étaient faites.

La société d’État mise cependant beaucoup sur le service Info-Pannes, disponible sur Internet, pour garder les gens au courant, à défaut de leur en fournir, du courant.

Façon de faire

À l’invitation du journal Le Manic, Cathy Hamel explique la procédure habituelle qui est appliquée lors d’une panne d’électricité. « Aussitôt qu’une panne est signalée, un système informatique gère le premier délai de rétablissement qui est émis. On parle toujours d’à peu près trois heures », dit-elle.

Un monteur de ligne se déplace sur les lieux et évalue les travaux de réparation à effectuer. Il tente ensuite d’estimer le délai pour les réaliser. « Et il fournit l’information nécessaire aux gens qui s’occupent d’Info-Pannes et on réajuste au besoin », affirme la porte-parole.

D’une panne à une autre, les caractéristiques peuvent être différentes. Pour une même panne, des surprises peuvent aussi survenir en cours de réparation, ce qui contribue à allonger le délai de rétablissement du service.

Cathy Hamel rappelle que la longue panne de la fin juillet est survenue après deux autres pannes de courte durée ayant affecté le même secteur dans les jours précédents et s’expliquant par des actes de vandalisme.

En raison de cette situation très particulière, Hydro-Québec a été privée d’un plan B permettant un raccord par le réseau de distribution.

 

Partager cet article