Une première défaite pour le Drakkar

Par Sandro Célant 12:00 AM - 23 septembre 2017
Temps de lecture :

Après avoir connu un bon départ face aux Remparts, le Drakkar est tombé à plat à partir de la deuxième période et ne s’en est pas remis dans cette défaite de 4-1.

Baie-Comeau – Le Drakkar a subi sa première défaite de la saison, samedi après-midi, quand il a baissé pavillon 4-1 devant les Remparts de Québec.
Victorieux par voie de blanchissage la veille, les matelots du navire ont connu un autre bon début de rencontre avant de tomber à plat au deuxième engagement, qui aurait été plus pénible sans les prouesses du gardien Antoine Samuel.
La recrue Isaian Gallo-Demetris a ouvert la marque lors de l’engagement initial avec son premier but en carrière inscrit lors d’un jeu de puissance. En avance par un but après 20 minutes, les locaux semblaient bien en contrôle.
La deuxième période a toutefois présenté un scénario complètement différent et a permis aux visiteurs de renverser la vapeur (20 lancers contre deux) pour prendre le momentum de la partie.
Matthew Boucher et Olivier Mathieu ont touché la cible pour donner l’avance 2-1 aux Remparts, qui ont ensuite concrétisé leur triomphe au dernier tiers face à des rivaux complètement désorganisés.
Citation
« On a eu ce qu’on méritait ». Cette citation de l’entraîneur-chef du Drakkar Martin Bernard a vite résumé son état d’âme à la suite de cette défaite de 4-1 devant 1804 amateurs réunis au centre Henry-Leonard.
Après avoir vu ses hommes entreprendre le match en force et se forger une avance de 1-0 après 20 minutes de jeu, le pilote du navire a ensuite constaté une panne généralisée au sein de son équipage.
Limités à deux maigres tirs au but au cours de la deuxième période, les locaux ont en ont arraché durant le reste de la rencontre. « Ce n’est pas compliqué. Quand tu perds tes batailles à un contre un, tu ne patines pas et que tu ne t’impliques pas physiquement, cela finit par te rattraper. »
Le dirigeant n’a pas été tout à fait surpris d’un tel revirement. « Il y a eu une grosse victoire par jeu blanc la veille. Les joueurs sont tombés dans une zone de confort et croyaient que ce serait facile, mais ça ne marche pas comme ça dans cette ligue. »
À la barre d’une jeune équipe, Martin Bernard espère que cette première défaite de la saison va servir d’apprentissage. « Les joueurs vont apprendre de ce match et vont comprendre qu’ils ne réussiront pas à gagner s’ils ne respectent pas les valeurs qui caractérisent l’identité de notre équipe. »
Après avoir divisé les honneurs de ses deux premiers matchs à la maison, le Drakkar disputera ses six prochaines parties à l’étranger et fera une première escale à Chicoutimi, mercredi prochain.

Partager cet article