Le Drakkar amorce son premier long voyage de la saison

Par Sandro Célant 12:00 AM - 27 septembre 2017
Temps de lecture :
Première étoile du match vendredi soir, le gardien de but Antoine Samuel a de nouveau excellé, samedi, malgré le revers face aux Remparts.

Première étoile du match vendredi soir, le gardien de but Antoine Samuel a de nouveau excellé, samedi, malgré le revers face aux Remparts.

Baie-Comeau – Après avoir joué pour une moyenne de .500 lors de son premier weekend à domicile, le Drakkar prend la route pour la première fois de la saison et disputera ses six prochaines parties sur des glaces étrangères.

Le périple s’amorce mercredi soir face aux Saguenéens de Chicoutimi. Samedi et dimanche, le navire accostera à Drummondville et Sherbrooke avant de prendre la direction de l’Abitibi la semaine suivante.

L’entraineur-chef Martin Bernard aura une belle occasion de regrouper ses hommes, qui ont connu une première fin de semaine en deux temps sur la glace du centre Henry-Leonard.

Un départ canon lors du match d’ouverture a permis aux locaux de s’imposer et de filer vers une victoire éclatante de 5-0 sur l’Océanic de Rimouski. Trois buts en première période (dont deux de Noah Corson) ont donné le ton à la conquête.

Antoine Samuel

Devant le filet, le vétéran gardien de but Antoine Samuel (30 arrêts) s’est dressé comme un mur pour récolter son premier blanchissage de la campagne, son quatrième en carrière dans le circuit Courteau.

Le grand numéro 35 est revenu à la charge avec une autre solide prestation, le lendemain, face aux Remparts de Québec. L’homme masqué (39 arrêts) a limité les dommages, mais a malheureusement été le seul des siens à se présenter pendant 60 minutes de jeu.

Après un autre bon début de rencontre qui leur a permis de prendre les devants 1-0 après une période, les membres de l’équipage sont tombés à plat au cours du deuxième engagement et n’ont pu éviter l’ennemi de revenir et de l’emporter par la marque de 4-1.

Défaite méritée

« On a eu ce qu’on méritait », a aussitôt clamé le pilote Martin Bernard après la rencontre. Le dirigeant a d’ailleurs parlé d’une panne généralisée au sein de sa troupe, limitée à deux maigres tirs au but au cours de la deuxième période.

« Ce n’est pas compliqué. Quand tu perds tes batailles à un contre un, tu ne patines pas et que tu ne t’impliques pas physiquement, cela finit par te rattraper. »

Le dirigeant n’a pas été tout à fait surpris d’un tel revirement. « Il y a eu une grosse victoire par jeu blanc la veille. Les joueurs sont tombés dans une zone de confort et croyaient que ce serait facile, mais ça ne marche pas comme ça dans cette ligue. »

À la barre d’une jeune équipe, Martin Bernard espère que cette première défaite de la saison va servir d’apprentissage. « Les joueurs vont apprendre de ce match et vont comprendre qu’ils ne réussiront pas à gagner s’ils ne respectent pas les valeurs qui caractérisent l’identité de notre équipe. »

En vitesse

La direction de l’équipe a rendu un bel hommage à plusieurs employés et bénévoles, vendredi soir, en soulignant leur grande fidélité au cours des 20 dernières années…Blessé au haut du corps, l’attaquant D’Artagnan Joly demeure sur la touche. Dans le cas d’Ivan Chekhovich, le numéro 13 pourrait effectuer un retour au cours du prochain voyage…

 

Partager cet article