Du Mali à Pointe-aux-Outardes pour apprendre sur la pomme de terre

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 01 octobre 2017
Temps de lecture :
Le Centre de recherche Les Buissons a accueilli une délégation du Mali, à la fin aout, dans le cadre d’une tournée en sol québécois. Photo courtoisie

Le Centre de recherche Les Buissons a accueilli une délégation du Mali, à la fin aout, dans le cadre d’une tournée en sol québécois. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Le Centre de recherche Les Buissons de Pointe-aux-Outardes a accueilli une délégation du Mali, à la fin aout, dans le cadre d’un stage sur la chaine de valeur de la pomme de terre au Québec.

L’organisme aura connu un mois d’aout tourné vers l’étranger, lui qui avait reçu un groupe de trois Cubains les 7 et 8 aout.

La délégation malienne était formée de six participants, représentant notamment le Groupement de l’interprofession de la pomme de terre du Mali et le ministère de l’Agriculture de ce pays du nord-ouest de l’Afrique.

Invités au Québec par Développement international Desjardins, une composante du Mouvement Desjardins, les délégués maliens voulaient « trouver des pistes de solution à certaines de leurs contraintes en s’inspirant des expériences et acquis des acteurs québécois, notamment dans les domaines de la production des semences, de la conservation et de la commercialisation », peut-on lire dans un communiqué.

Dans les faits, les activités associées au stage ont permis aux représentants du Mali de s’inspirer de techniques et pratiques innovantes tout en se familiarisant avec les enjeux liés à la production et à la commercialisation de la pomme de terre au Québec.

Le stage en terre québécoise les a menés de Longueuil à Pointe-aux-Outardes en passant par l’Île d’Orléans, Lévis, Rivière-du-Loup et Portneuf. Ils ont visité, entre autres, la Fédération des producteurs de pommes de terre du Québec, la Financière agricole du Québec, le Mouvement Desjardins, des entreprises de production semencière et, évidemment, le Centre de recherche Les Buissons.

À ce dernier endroit, les invités ont notamment découvert les nouvelles variétés québécoises de pommes de terre et le dispositif de création et de multiplication variétale.

Développement international Desjardins a comme mission de partager l’expérience et le savoir-faire de Desjardins avec les pays en développement et en émergence. Il est présent au Mali depuis 1989.

 

Partager cet article