Jean-Yves Bouffard a l’œil sur la mairie de Godbout

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 05 octobre 2017
Temps de lecture :
Jean-Yves Bouffard se lance à l’assaut de la mairie de Godbout, lui qui est conseiller municipal depuis 16 mois. Photo courtoisie

Jean-Yves Bouffard se lance à l’assaut de la mairie de Godbout, lui qui est conseiller municipal depuis 16 mois. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Jean-Yves Bouffard brigue les suffrages à la mairie de Godbout en prévision de l’élection du 5 novembre. Conseiller municipal depuis à peine 16 mois, ce retraité d’Hydro-Québec se décrit comme « un gars de terrain » qui souhaite améliorer les choses.

Originaire de Baie-Comeau et âgé de 58 ans, le candidat habite officiellement le lac des Monts, plus connu comme le lac Blanc, à Godbout depuis sa retraite en 2013. Cependant, il y possède un chalet depuis 25 ans.

S’il a déposé sa candidature à l’élection partielle de 2016 pour pourvoir un poste de conseiller devenu vacant, c’était pour avoir la possibilité de changer des choses, plutôt « qu’à chialer et ne rien faire », explique-t-il en riant. « Je suis un gars habitué de grouiller beaucoup et je trouvais ça tranquille au chalet », ajoute-t-il aussi.

Jean-Yves Bouffard a été approché dès le printemps dernier par la mairesse sortante, Nicole Champagne, pour lui succéder au poste de maire. Après réflexion, il a accepté. Selon lui, « ça prend quelqu’un à la retraite pour aller fouiller les dossiers ».

Ses priorités

Si l’aspirant maire est élu, il veut faire une priorité de la réfection des bâtiments municipaux qui nécessitent des travaux. Il pense notamment au bureau municipal et à la caserne des pompiers. Le dossier du vieux quai du village l’interpelle aussi, mais il reste d’avis que le projet de remise en état au cout de 3 M$ doit être revu, car la facture est trop élevée pour une population de 285 citoyens. « J’ai une idée pour rendre le quai accessible aux bateaux de plaisance et aux pêcheurs, mais à moindre cout », souligne-t-il.

L’asphaltage de la rue Pascal-Comeau sur toute sa longueur, le long du littoral, est une autre priorité pour le candidat. Il évalue son cout à 1 M$. De l’aide financière est attendue, mais il reste évident qu’une bonne partie devra être assumée par la municipalité. « Je suis mieux de mettre 1 M$ sur de l’asphalte que sur un quai qui va servir quelques mois par année », argue-t-il.

Jean-Yves Bouffard va se présenter à la mairie en équipe. Trois conseillers sortants en font partie. Il s’agit de Gilles Desgagnés, Réjean Sini et Rock Cormier.

France Caron, Daniel Michaud et Alain Bachard, trois nouveaux venus en politique municipale, complètent le groupe.

Partager cet article