Hydro-Québec inaugure la première borne de recharge rapide sur la Côte-Nord

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 11 octobre 2017
Temps de lecture :
France Lampron, directrice Électrification des transports à Hydro-Québec, et le maire Joseph Imbeault ont inauguré la première borne de recharge rapide de la Côte-Nord, la semaine dernière, à Ragueneau. Il s’agit de la 1000e borne de recharge standard et rapide confondues au Québec. Photos Le Manic

France Lampron, directrice Électrification des transports à Hydro-Québec, et le maire Joseph Imbeault ont inauguré la première borne de recharge rapide de la Côte-Nord, la semaine dernière, à Ragueneau. Il s’agit de la 1000e borne de recharge standard et rapide confondues au Québec. Photos Le Manic

Baie-Comeau – La première borne de recharge rapide sur la Côte-Nord a été inaugurée à Ragueneau la semaine dernière. Il s’agit de la 85e borne rapide au Québec et de la 1000e, toutes catégories confondues, du Circuit électrique d’Hydro-Québec depuis son lancement en 2012.

D’ici à la fin de 2017, le déploiement du réseau de bornes rapides sur la Côte-Nord passera par Forestville et Godbout. « C’est le début d’un corridor qu’on souhaite qu’il se rende jusqu’à Havre-Saint-Pierre sur la 138. On va poursuivre ça en 2018 et on va s’assurer de vraiment électrifier la Côte-Nord », affirme France Lampron, directrice Électrification des transports à Hydro-Québec.

Selon la porte-parole, des discussions se tiennent avec d’autres partenaires, ce qui ouvre la porte à d’autres annonces prochainement. Pointe-Lebel et Les Escoumins sont dans la mire.

À Ragueneau, la borne de recharge rapide pour véhicules électriques est située à la halte touristique. Elle est en fonction depuis quelques jours déjà. Le projet aura nécessité un investissement d’un peu plus de 60 000 $, mais la moitié a été financée par le Circuit électrique. La municipalité a aussi bénéficié du Programme de soutien aux projets structurants de la MRC de Manicouagan, ce qui a permis de limiter à 4 400 $ sa participation financière.

La Côte-Nord compte cinq autres bornes, toutes à 240 volts. Elles sont situées à Tadoussac, à Baie-Comeau, à Manic-5 (2) et à Fermont. Au Québec, c’est la région où l’électrification des transports est la moins avancée.

Donner un élan

« Notre objectif, c’est d’électrifier les routes principales, dont la route 138. On souhaite vraiment que les bornes à recharge rapide qu’on va installer dans les prochains mois donnent un élan et puisse rassurer les utilisateurs », poursuit Mme Lampron, en faisant référence au choix des consommateurs de se tourner vers des véhicules électriques.

Le Circuit électrique vise l’installation d’une borne rapide aux 60 kilomètres. Lorsque le nombre de véhicules électriques sur les routes augmentera, une deuxième borne pourrait être installée sur chacun des sites, précise la directrice Électrification des transports chez Hydro-Québec. En ce moment, 16 000 personnes sont membres du Circuit électrique.

Le développement du réseau de bornes est intimement lié aux partenariats réussis avec des municipalités ou encore des restaurants, des épiceries. « En fait, on cherche des partenaires qui peuvent occuper les gens une vingtaine de minutes. Une épicerie, par exemple, c’est fantastique. Quand on arrête le soir en revenant de travailler, on va faire une course et on revient et la voiture est chargée. Ou ça peut être le temps de prendre un café et un muffin et c’est fait », explique Mme Lampron

Des réactions

Propriétaire depuis un an et demi d’une Mitsubishi i-MiEV, Pierre Cournoyer a assisté avec grand bonheur à l’inauguration de la borne de recharge rapide à Ragueneau. Pour lui qui habite à Chute-aux-Outardes et qui possède son installation de recharge à la maison, la nouvelle infrastructure ne sera pas nécessairement utile, mais il y voit une belle avancée pour les touristes et les voyageurs.

L’électrification des transports par le déploiement d’un réseau de bornes efficace, M. Cournoyer l’attend sur la Côte-Nord depuis quelques années. « Je sais pertinemment que beaucoup de personnes attendent ça pour s’en procurer (des véhicules électriques) », martèle-t-il.

Selon Marie-France Imbeault, une employée de la municipalité de Ragueneau qui a travaillé beaucoup au dossier de la borne de recharge, la nouvelle installation est en effet attendue. Elle a d’ailleurs reçu un appel, la semaine dernière, d’une personne s’informant si elle était en fonction.

Mme Imbeault a fait le tour de la Gaspésie à bord de la Kia Soul électrique de son conjoint. Elle-même envisage acquérir un véhicule électrique.

Fait à noter, pendant que trois à quatre heures sont nécessaires pour la recharge complète à partir d’une borne standard, une vingtaine de minutes à peine suffisent pour une recharge à partir d’une borne à 400 volts, quoiqu’en hiver ce soit un peu plus long.

Partager cet article