La St-Pancrace accumule les honneurs

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 12 octobre 2017
Temps de lecture :
André Morin, de la microbrasserie St-Pancrace, a reçu avec un bonheur évident le trophée de la catégorie Champion des mains de Pierre Dolbec, président de la Corporation des parcs industriels de Québec. Photos courtoisie

André Morin, de la microbrasserie St-Pancrace, a reçu avec un bonheur évident le trophée de la catégorie Champion des mains de Pierre Dolbec, président de la Corporation des parcs industriels de Québec. Photos courtoisie

Baie-Comeau – Décidément, la microbrasserie St-Pancrace de Baie-Comeau accumule les honneurs depuis quelques mois. Quand ce n’est pas pour ses bières artisanales, c’est pour les emplois créés.

Sa dernière récompense en lice, la St-Pancrace l’a reçue pas plus tard que la semaine dernière en remportant le prix de la catégorie Champion, région Côte-Nord, lors du premier gala Prix Créateurs d’emplois du Québec 2017, tenu au Centre des congrès de Québec en présence de plus de 1 000 personnes.

La microbrasserie s’est inscrite au concours, dont elle ignorait l’existence, à l’invitation de la Ville de Baie-Comeau. Selon l’un des quatre copropriétaires, André Morin, qui était à Québec avec son associée Karine Savard pour recevoir le prix, deux raisons expliquent que le jury ait retenu leur dossier. «Il y a le nombre d’emplois que nous avons créé dans un domaine non traditionnel, un domaine de diversité économique, en plus de la collaboration qu’on fait avec différents partenaires. On contribue aussi à leur économie et ce rayonnement-là a été pris en compte », affirme-t-il.

La St-Pancrace donne de l’emploi à 40 personnes en haute saison et à 35 le reste de l’année.

Les Prix Créateurs d’emplois veulent rendre hommage à des entreprises québécoises qui, par leur performance en création et en maintien d’emplois de qualité, contribuent à la croissance de leur région, et ce, au bénéfice de tout le Québec.

Des bières prisées

Volet bières, celles qui sortent des cuves de l’usine de la St-Pancrace ne sont pas prisées uniquement par les Manicois. Dans les faits, elles gagnent du galon un peu partout au Québec à la faveur d’une plus grande distribution, mais elles sont aussi primées lors de festivals ou de concours.

En septembre à Percé, le tout premier festival Oktoberfest gaspésien a sacré la Tête de cheval comme étant la meilleure bière de l’événement. La blanche sûre à l’argousier et à l’airelle, une bière saisonnière lancée en 2016, a épaté le jury, composé de trois femmes. « Ça nous fait un petit velours », enchaine Pierre-Antoine Morin, l’un des quatre actionnaires.

Pour ce premier festival tout gaspésien, une douzaine de microbrasseries étaient sur place, dont les trois de la Côte-Nord, celles de Baie-Comeau, de Tadoussac et de Natashquan.

Autres mentions

La valse des honneurs pour la St-Pancrace en 2017 s’est cependant amorcée dès le printemps lors de l’événement The Canadien Brewing, un concours relevé, selon M. Morin. La Pointe-Noire a remporté la médaille d’or de la catégorie Sweet stout.

Un peu plus tard, le World Beer Award, un autre concours d’envergure nationale, a remis la médaille de bronze non pas à une, ni à deux, mais bien à trois bières de fabrication baie-comoise. Il s’agit de la Uapishka, de la Saison des dunes et de la Pointe-Noire, trois bières régulières de la St-Pancrace.

Les représentants de la première microbrasserie de la Côte-Nord ont passé l’été à courir les festivals de bière ici et là au Québec. Ils sont allés à Montréal, à Québec, à Repentigny et à Saguenay, en plus de Percé récemment.

La St-Pancrace brasse six bières régulières. Outre les trois citées plus haut, il y a la Flume, la Sineuse et la Walker. Actuellement, elle compte aussi 12 bières saisonnières.

Partager cet article