Pessamit inaugure sa nouvelle station-service

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 14 octobre 2017
Temps de lecture :
On voit ici le chef René Simon, à l’avant, inaugurer officiellement la station-service Takutaut. Photo courtoisie

On voit ici le chef René Simon, à l’avant, inaugurer officiellement la station-service Takutaut. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Pessamit a une nouvelle station-service. Sise sur la route 138, à l’entrée est de la communauté, elle a été inaugurée par le chef René Simon le 30 septembre.

La station-service Takutaut (qui signifie en haut de la côte) est propriété du Conseil des Innus de Pessamit. Comme l’a bien précisé M. Simon lors de la cérémonie inaugurale, elle appartient à tous les Pessamiuilnut.

Le nouveau commerce, ouvert sept jours par semaine de 7 h à 23 h, et est indépendant, en ce sens qu’il n’affiche aucune bannière de pétrolière.

Les travaux de construction se sont échelonnés de la mi-juillet à la fin septembre. L’investissement consenti n’a pas été dévoilé.

Neuf emplois sont créés. Graduellement, la brochette de services offerts se mettra en place. Pour la communauté, l’important, c’était de pouvoir faire le plein à Pessamit, ce qui n’était plus possible depuis avril 2017 avec la fin des activités de l’ancienne station-service.

« L’objectif du Conseil des Innus de Pessamit, en finançant ce projet, est d’abord d’en assurer la rentabilité. Si la station Takutaut doit servir les intérêts de nos membres, elle se doit de générer des profits. Tout sera donc mis en œuvre afin d’assurer une qualité de services et de produits digne des meilleurs établissements du genre, dans le but d’y attirer une clientèle fidèle et de plus en plus nombreuse », a souligné M. Simon.

L’avènement de ce nouveau maillon de l’économie permet aussi de procurer des emplois stables et non tributaires des changements de saison, ce qui réjouit le chef.

Clientèle cible

Avec sa station-service, le conseil espère attirer tout particulièrement les membres de communautés innues de la Côte-Nord et du Labrador qui pourront s’y faire servir dans leur langue.

Mais dans les faits, il souhaite que l’ensemble des citoyens de la région s’y arrêtent pour faire le plein et, du même coup, « entrouvrir la porte d’une communauté qu’ils côtoient, mais qu’ils connaissent mal », peut-on lire dans un communiqué.

« Nous sommes convaincus que le public répondra favorablement à l’offre de service que leur fait aujourd’hui Pessamit, et que cette initiative commerciale présage de nombreuses autres avancées sur le plan des affaires », a conclu le chef Simon lors de l’inauguration.

Partager cet article