Montigny veut sauver un demi-million dans le budget actuel

Par Steeve Paradis 12:00 AM - 18 octobre 2017
Temps de lecture :
Pour Yves Montigny, qu’on voit ici avec son organisatrice Marie-Claude Desmeules, une meilleure planification des services déjà existants permettra à la municipalité d’économiser un demi-million de dollars. Photo archives Le Manic

Pour Yves Montigny, qu’on voit ici avec son organisatrice Marie-Claude Desmeules, une meilleure planification des services déjà existants permettra à la municipalité d’économiser un demi-million de dollars. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Yves Montigny estime être en mesure d’économiser autour de 500 000 $ d’économie dans le budget actuel de la Ville de Baie-Comeau, simplement en planifiant mieux. Selon le candidat à la mairie, le conseil sortant « a fait la moitié du chemin » en matière de vigilance financière.

« Et si je suis élu, je vais continuer le reste du chemin », a déclaré M. Montigny lors de son point de presse hebdomadaire. Advenant son élection, le candidat entend « surveiller étroitement » les budgets du service de déneigement (2,4 M$), de la voirie (1,7 M$) et du transport collectif (1,3 M$), entre autres.

Les dépenses entourant la Bande estivale (200 000 $), la station du Mont Ti-Basse (400 000 $), les deux arénas de la municipalité (1,5 M$) et les piscines extérieures (300 000 $) sont également dans sa mire.

« Dans le déneigement, on peut sûrement faire une meilleure planification de ce qu’on fait présentement. Si c’est mieux planifié, on va être plus efficace au lieu d’être en réaction quand ça ne va pas bien », a-t-il lancé. Quant au transport collectif, « à ce prix-là, ce n’est pas efficace. Il y a sûrement quelque chose à analyser là. »

Planifier les dépenses

Dès son éventuelle élection, Yves Montigny veut créer un groupe de travail pour la planification stratégique des dépenses à long terme. Et les plus grosses dépenses, celles nécessitant des emprunts, se feront exclusivement sur les immobilisations admissibles à des subventions car « il n’est pas question d’augmenter le taux de taxation » des contribuables, a-t-il ajouté.

Le candidat souhaite aussi réfléchir à « comment utiliser les qualités de nos ressources internes de façon efficace tout en recrutant de nouveaux talents qui nous apporteront une vision renouvelée de nos méthodes de travail pour en tirer de meilleurs résultats ».

Partager cet article