Le Drakkar en a plein les bras à Rimouski

Par Sandro Célant 12:00 AM - 19 octobre 2017
Temps de lecture :

Le Drakkar en a eu plein les bras face à l’Océanic et, sans le brio du gardien Justin Blanchette (50 tirs), la défaite aurait été beaucoup plus cuisante que 4-2. Photo Archives

Baie-Comeau – Le Drakkar en a eu plein les bras, mercredi soir, devant l’Océanic de Rimouski qui l’a emporté par la marque de 4-2 devant 2683 amateurs réunis au Colisée Financière Sun Life.

Le pointage final n’indique pas vraiment l’allure de la rencontre largement dominée par les Rimouskois, qui ont bombardé leurs visiteurs de 50 tirs au filet contre seulement 22.

Sans les prouesses du gardien de but Justin Blanchette, bombardé de 21 tirs en première période, l’écart aurait été beaucoup plus élevé que 1-0 en faveur des locaux.

Dépassés par les événements au cours des 20 premières minutes, les matelots du navire ont retrouvé leur esprit lors du deuxième engagement, qui s’est terminé par un score égal à deux partout.

Troisième période

Le scénario de la troisième période a toutefois ressemblé étrangement à celui de la première et les hommes de Serge Beausoleil en ont profité au maximum pour inscrire les deux buts qui ont fait la différence.

Les Russes Denis Mikhnin et Dmitry Zavgorodniy (son deuxième du match) ont fait scintiller la lumière rouge et permis à leur club de venger une défaite de 5-0 encaissée au tout premier match du calendrier.

Débordés plus souvent qu’à la tour dans leur territoire, les joueurs du Drakkar ont connu une soirée très difficile. Blanchie en huit supériorités numériques, l’attaque à cinq n’a rien fait de bon lors de ce match à oublier.

Ivan Chekhovich et Jean-Simon Bélanger ont sonné la modeste riposte pour la troupe de Martin Bernard, qui tentera de se reprendre, vendredi soir, face aux Tigres de Victoriaville.

Partager cet article