Paul Brisson et les acronymes de la MRC

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 03 novembre 2017
Temps de lecture :
Paul Brisson - Photo courtoisie

Paul Brisson – Photo courtoisie

Baie-Comeau – Paul Brisson profite de sa dernière semaine de campagne, avant le scrutin du dimanche 5 novembre pour le poste de préfet de la MRC de Manicouagan, pour tenter de démontrer jusqu’à quel point la population connait peu la mission de cet organisme.

Dans un communiqué émis dimanche, le candidat dresse une longue liste d’une vingtaine de sigles associés de près à la réalité d’une municipalité régionale de comté, une MRC.

« Si vous êtes à même de définir les abréviations suivantes, vous savez à quoi ça sert une MRC », lance l’homme en faisant notamment référence à TNO (territoire non organisé), OBVM (organisme de bassin versant de Manicouagan) et FDT (fonds de développement des territoires).

M. Brisson poursuit avec d’autres abréviations de programmes d’aide et la situation fictive d’une personne qui souhaiterait prendre la relève dans l’entreprise de sa mère, mais qui se fait fermer rapidement la porte sous prétexte que son projet ne cadre à nulle part.

Il insiste sur l’importance de changer les façons de faire en matière de soutien au développement des promoteurs.

« Il faut accompagner et analyser le bien-fondé d’une démarche avec notre jeunesse ambitieuse de développer. Souvent, la subvention n’est pas nécessaire, par contre, les conseils sont essentiels », soutient-il en conclusion.

Partager cet article