Le Salon La Salle fête ses 80 ans en novembre

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 11 novembre 2017
Temps de lecture :
La propriétaire Ruth Morency coupe ici les cheveux d’André Durette, un citoyen de Baie-Trinité. Photo Le Manic

La propriétaire Ruth Morency coupe ici les cheveux d’André Durette, un citoyen de Baie-Trinité. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Un commerce de Place La Salle fête ses 80 ans en novembre. Le Salon La Salle, qui conserve encore aujourd’hui la même vocation et le même local qu’à ses débuts, se démarque avec une pareille longévité.

Fondée en 1937 par le barbier Hermas Auger sous la raison sociale Baie-Comeau Barber Shop, l’entreprise a été dirigée par quatre propriétaires depuis. Tour à tour Gérard Drapeau, Roger Babin et Diane Gamache en ont assuré les destinées et, depuis 2010, Ruth Morency en tient les rênes.

Invitée à expliquer comment un commerce peut durer aussi longtemps, la propriétaire hésite un moment avant de lier la fidélité de la clientèle à la formule sans rendez-vous.

« Les hommes n’ont pas besoin de prendre rendez-vous. Ils passent tout de suite. Les gars n’aiment pas les rendez-vous et les risques de les oublier. Ici, ils sont sûrs que dans l’heure qui suit, ils sont sortis », dit-elle.

La clientèle du Salon La Salle a cependant développé avec les années un véritable sentiment d’appartenance. Beaucoup d’hommes s’y rendent pour cette raison, pas nécessairement pour la coiffeuse qui leur coupe les cheveux ou leur rase la barbe, précise Martine Bérubé, qui y travaille depuis 26 ans.

Le salon de barbier est également prisé par les hommes qui aiment se faire chouchouter, renchérit Ruth Morency, en parlant des soins de la barbe avec de la mousse et une serviette chaudes. Et pour ceux qui aiment un peu ou beaucoup l’excentricité, le tatouage capillaire est aussi offert.

La clientèle du Salon La Salle est de tout âge. Souvent, on y vient de génération en génération. L’intérieur du commerce conserve un cachet antique. Les chaises de barbier datent de 1952, la caisse enregistreuse de 1948 et le banc d’église pour l’attente des clients remontent à l’origine de Baie-Comeau, soit en 1937.

Quatre coiffeuses sont à l’emploi de plus vieux commerce de la localité. Outre Ruth Morency et Martine Bérubé, il y a Marjolaine Bouchard et Annie-Claude Bégin. Marjorie Tremblay y est en stage ces temps-ci et la propriétaire a l’intention de l’embaucher à la fin de sa formation.

Partager cet article