Le Drakkar surprend les meneurs au classement

Par Sandro Célant 12:00 AM - 20 novembre 2017
Temps de lecture :
Le grand D'Artagnan Joly y est allé d'un but de toute beauté en première période.

Après un mauvais début de match, le Drakkar est revenu en force, mais n’a pu éviter de subir un premier revers (3-2) en sept matchs à domicile cette saison. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Le Drakkar a su résister à la remontée des Remparts de Québec, dimanche après-midi, quand il a inscrit une victoire serrée de 4-3 dans un match âprement disputé devant 1680 amateurs au centre Henry-Leonard.

Blanchis 4-0 par les Tigres de Victoriaville, deux jours plus tôt, les matelots du navire ont bien rebondi face aux meneurs du classement général, qui ont manqué de temps en fin de rencontre.

Après avoir ouvert la marque en première période (Samuel Dickner), les locaux se sont forgés une avance de trois buts au deuxième engagement avec les filets de Bradley Lalonde (un plomb dans la partie supérieure) et Edouard St-Laurent, son premier de la campagne.

Le but de Saint-Laurent a d’ailleurs chassé du match le gardien partant Dereck Baribeau (trois buts sur 12 lancers). Olivier Troop s’est amené en relève et le changement a vite rapporté.

Refusant de se laisser abattre, les visiteurs ont terminé la deuxième période en force avec deux buts (Derek Gentile et Christian Huntley) et une poussée de neuf tirs au filet.

Le 15e de Martel

Le vétéran Jordan Martel (son 15e) a redonné une priorité de deux buts à son club dès le début du troisième tiers, mais Mikaël Robidoux est revenu à la charge, dix minutes plus tard, pour relancer le débat et faire durer le suspense jusqu’à la toute fin.

Les Remparts (18 lancers en troisième période) ont bien essayé, mais le cerbère du Drakkar a su stopper la menace.
Tout en soulignant l’effort de ses hommes, Philippe Boucher a également donné crédit aux Baie-Comois. « Ils ont bloqué beaucoup de tirs en première période et Antoine Samuel a été solide et a joué à la hauteur d’un gardien de but de 20 ans. L’effort était là, mais on ne peut pas toutes les gagner. ».

De son côté, Martin Bernard a bien aimé la réaction de ses hommes face à l’équipe de tête dans le circuit. « Cela a été un bon match pour nous. Les joueurs continuent d’apprendre à jouer avec une avance. Il y a eu quelques petites erreurs, mais cela fait partie du processus. »

En plus de reconnaitre la belle performance d’Edouard St-Laurent (1re étoile du match), l’entraîneur-chef a apprécié l’attitude en général de sa troupe. « Malgré leur remontée, les gars sont restés calmes et ont été en mesure de compléter le travail dans cette belle victoire d’équipe. »

Partager cet article