L’intérieur de l’immeuble du 67-71, place La Salle sera décontaminé et démoli

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 21 novembre 2017
Temps de lecture :

Le maire Yves Montigny est entouré du directeur général, François Corriveau, et de la greffière et directrice des affaires juridiques, Annick Trembvlay. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Le nouveau maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, n’a pas mis grand temps à dresser la table pour réaliser l’un de ses engagements de campagne électorale. À la première séance du nouveau conseil municipal lundi, il a annoncé le lancement de travaux majeurs pour la remise en état de l’immeuble du 67-71, place La Salle, en état de décrépitude avancée.

Les élus ont donné leur aval à l’injection d’un montant de 223 000 $ taxes incluses, puisés à même le budget de 2018, pour la décontamination et la démolition de l’intérieur de l’Édifice Marquette, ce bâtiment situé au coin de place La Salle et de l’avenue Chapais. Lancé en juillet dernier, l’appel d’offres a été remporté par Demaction, une entreprise de Rivière-du-Loup spécialisée en démolition.

À la suite d’importants dégâts d’eau, les moisissures ont fait des ravages et de nombreux éléments de construction problématiques sont observés. Les murs, les plafonds et les planchers, dans lesquels se trouvent d’ailleurs des traces d’amiante, seront démolis.

L’enveloppe extérieure du 67-71 place La Salle serait en très bon état.

Développement économique

Ce projet s’inscrit dans un esprit de développement économique. « On souhaite trouver une façon de redonner vie à ce bâtiment-là, mais bien évidemment, avec la situation actuelle, comme il est, on ne peut rien faire avec », souligne M. Montigny.

Selon lui, les travaux permettront de créer une sorte de coquille vide comme bâtiment municipal, ce qui facilitera ensuite les efforts pour développer des projets. M. Montigny insiste sur l’importance qu’il revive puisqu’il constitue un élément important dans le paysage de Place La Salle.

« On ne veut pas le démolir complètement. On ne veut pas créer un trou. On veut vraiment se mettre en mode création de projets. (…) On a plusieurs idées en tête et ça peut concerner plusieurs promoteurs », poursuit l’élu, tout en soulignant que dans son état actuel, l’immeuble est plutôt répulsif pour plusieurs.

Notes historiques

Lors de sa construction au début des années 60, l’immeuble du 67-71 place La Salle faisait la fierté des citoyens de Baie-Comeau, en ce sens qu’il était le premier bâtiment commercial de quatre étages et le premier aussi doté d’un ascenseur.

La Banque de Montréal en a occupé le rez-de-chaussée pendant de très nombreuses années avant de déménager ses pénates, il y a environ une vingtaine d’années, dans la nouvelle zone commerciale de Baie-Comeau, située plus à l’ouest sur le boulevard La Salle.

À une certaine époque, des médecins, des dentistes et des notaires ont eu leurs bureaux sur les étages. Le dernier locataire du bâtiment aura été la corporation Innovation et Développement Manicouagan, qui a quitté les lieux autour de 2012.

En 2013, un promoteur rimouskois, les Habitations Grand-Nord, s’était porté acquéreur de l’immeuble au prix de 15 000 $, payables en trois versements, le premier arrivant à échéance l’année suivante. Il s’était engagé à investir 500 000 $ afin de le retaper complètement et à lui trouver une nouvelle vocation, avec l’aide d’une subvention de la municipalité de 40 000 $ en 2013 et de 75 000 $ en 2014, pourvu cette fois-ci que les travaux soient complétés.

Finalement, le promoteur a tout laissé tomber sans effectuer quoi que ce soit comme travaux et sans acquitter son dû, mais en prenant bien soin d’empocher la première tranche de subvention, explique le directeur général de la municipalité, François Corriveau. La dissolution de l’entreprise peu de temps après a empêché tout recours en justice.

Partager cet article