Le lac La Chesnaye est prometteur pour Les Métaux canadiens

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 21 Décembre 2017
Temps de lecture :

Les Métaux canadiens confirment avoir identifié une cible d’exploration au lac La Chesnaye (Malfait) à Baie-Comeau. Photo Ressources naturelles Canada

Baie-Comeau – Les Métaux canadiens viennent d’identifier une cible d’exploration de quartzite à haute teneur en silice dans le secteur du lac La Chesnaye à Baie-Comeau, plus connu sous le nom de lac Malfait. « C’est un premier pas positif sur la propriété », assure Hubert Vallée, président et chef de la direction de la société en promettant d’autres travaux en 2018.

Les résultats d’une enquête préliminaire ont révélé une cible d’exploration de 2,5 à 3,5 millions de tonnes de quartzite de silice, en l’occurrence de la roche siliceuse constituée de cristaux de quartz soudés. L’identification a été faite près de la surface et sa teneur va de 98,34 % à 99 %.

Malgré tout, la société minière met quelques bémols à son annonce. « La quantité et la teneur potentielle sont de nature conceptuelle. L’exploration a été insuffisante pour définir une ressource minérale et il est incertain si une exploration plus poussée entrainera la délimitation de la cible en tant que ressource minérale », prévient-elle dans un communiqué.

Les derniers résultats proviennent d’échantillons préparés au Laboratoire ALS de Val d’Or, mais analysés dans ses installations de Vancouver. Le consultant mandaté pour effectuer les échantillonnages a réussi à prélever » quatre petits trous de carottes, six grappins et quatre mini-échantillons en vrac » avant d’être surpris par la neige abondante, selon Les Métaux canadiens.

Rappelons que la société minière a choisi Baie-Comeau pour y construire une usine de transformation du silicium prélevé sur son gisement Langis, situé à Saint-Vianney dans la Matapédia. Le début des travaux de construction est prévu en 2019.

Partager cet article