La SDC du Plateau devra patienter jusqu’en 2019

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 23 Décembre 2017
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La Société de développement commercial (SDC) du centre-ville du Plateau termine l’année 2017 remplie d’espoir pour la réalisation de son projet de place publique en 2018, mais si l’on se fie au programme triennal d’immobilisations adopté par les élus de Baie-Comeau lundi soir, elle devra vraisemblablement patienter jusqu’en 2019.

Dans un communiqué émis le 14 décembre, le président sortant de la SDC, Georges Daviault, cible effectivement la prochaine année pour la réalisation du projet si cher au cœur des marchands du centre-ville, soit l’aménagement d’une place publique sur le terrain de l’ancien hôtel La Renaissance.

Il rappelle que le nouveau maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, en a fait l’un de ses engagements électoraux.

Or, les administrateurs de la SDC devaient apprendre en début de semaine que le dossier est bel et bien inscrit à l’agenda de la Ville avec un budget de 800 000 $, mais pas pour 2018.

Nouvel exécutif

Fait à noter, une nouvelle personne vient de prendre les rênes de la présidence de l’organisme pour la prochaine année. Il s’agit de Marie-Noëlle Morin, copropriétaire de l’entreprise Isolation F.C.

Elle est entourée d’Yves Côté (Librairie Côté) à la vice-présidence, de Florent Pineault (Studio 8) à la trésorerie et de Marcel Cadoret (Groupe Cadoret) au secrétariat.

Quatre administrateurs complètent le conseil d’administration, soit Nancy Tremblay (Club Voyages Baie-Comeau), Claude Poirier (Menottes et Petits pieds), Sandra Harvey (Salon Le Miroir), de Catie Ratté (Bar 760) et Georges Daviault (Radio des chums) à titre de président sortant.

Partager cet article