Économie circulaire : Le colloque AZIMUT veut créer l’engouement

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Économie circulaire : Le colloque AZIMUT veut créer l’engouement
Natalia Marcilese, Yannick Charrette, Édith Corbeil, Michael Cosgrove et Ève Ferguson ont présenté les tenants et aboutissants du colloque Azimut, qui vise à implanter en région le concept de l’économie circulaire. Photo Le Manic

Baie-Comeau – L’économie circulaire sera un sujet bien à la mode dans la Manicouagan en 2018 et six partenaires se sont associés pour donner le ton avec le colloque AZIMUT, qui cherchera à mieux faire connaitre le concept et amorcer d’éventuelles nouvelles relations d’affaires.

L’économie comme on la connait, avec extraction, transformation, consommation des ressources naturelles et le rejet des déchets générés, est sur le point de connaitre sa limite. « On se doit d’agit et le modèle d’économie circulaire s’impose », a fait valoir Yannick Charrette, d’Innovation et développement Manicouagan.

Le colloque aura donc comme objectif de sensibiliser gens d’affaires, associations et citoyens à ce nouveau modèle économique inspiré du développement durable et qui vise à produire des biens et services tout en limitant le gaspillage de matières, d’eau et d’énergie. Le niveau local est ainsi favorisé.

Ceci entre évidemment en plein dans les cordes de Synergie Manicouagan, le projet pilote mis sur pied par la SADC Manicouagan pour implanter l’économie circulaire sur le territoire de la MRC. « Le colloque AZIMUT est le soutien parfait au rayonnement de notre démarche », a souligné la chargée de projet de Synergie Manicouagan, Édith Corbeil.

Prise en charge
« Le colloque se veut un outil pour vulgariser l’économie circulaire et stimuler la prise en charge de ce modèle par le milieu », a pour sa part ajouté Natalia Marcilese, de la Chambre de commerce de Manicouagan.

Outre les trois organismes précédemment cités, la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU), le Centre d’expérimentation et de développement en forêt boréale (CEDFOB) et Sports Experts sont les autres partenaires de l’événement, qui se tiendra le 1er mars au Centre des arts de Baie-Comeau sous le thème Vers une région connectée dans toutes les directions, par tous les moyens.

Deux conférenciers ont déjà confirmé leur présence au colloque. Daniel Normandin, directeur exécutif de l’Institut de l’environnement, développement durable et économie circulaire, mettra d’abord la table pour bien expliquer le modèle économique.

Ensuite, l’économiste indépendant Yannick Marcil, spécialisé en transformations technologiques et sociales et en développement économique, entre autres, expliquera comment les PME peuvent tirer profit de l’économie circulaire.

L’après-midi du colloque sera consacré à des activités de réseautage, avec notamment des kiosques d’information et un forum participatif « qui vise à sortir de là avec du concret, des possibilités d’affaires », a affirmé Ève Ferguson, de la RMBMU.

Les organisateurs du colloque AZIMUT espèrent entre 125 et 180 participants. Ces chiffres représentent l’estimation la plus conservatrice et la plus optimiste selon Mme Marcilese. On peut s’inscrire dès maintenant sur le site web de la Chambre de commerce de Manicouagan.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des