L’immense terrain face à Alcoa, « une denrée rare » au Québec

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 07 février 2018
Temps de lecture :
Même si on est loin de la coupe aux lèvres, Guy Simard considère que les terrains de grande superficie et près d’un port de mer sont une denrée rare au Québec, d’où l’intérêt pour le terrain face à l’aluminerie Alcoa, de l’autre côté de la route 138. Photo archives Le Manic

Même si on est loin de la coupe aux lèvres, Guy Simard considère que les terrains de grande superficie et près d’un port de mer sont une denrée rare au Québec, d’où l’intérêt pour le terrain face à l’aluminerie Alcoa, de l’autre côté de la route 138. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Investissement Québec a l’œil sur un immense terrain appartenant à l’aluminerie Alcoa et situé au nord de ses installations sur la route 138. Un investisseur étranger qu’il espère attirer au Québec a besoin d’un espace énorme à proximité d’un port de mer, deux critères qui font de Baie-Comeau une option plus qu’intéressante.

« Il n’y a pas beaucoup de terrains de grandes dimensions comme ça près des ports au Québec et ailleurs. C’est une denrée rare », affirme Guy Simard, directeur du développement industriel chez Innovation et développement (ID) Manicouagan.

Or, pour répondre au besoin de cet investisseur potentiel, le terrain de Baie-Comeau est idéal, ce qui explique qu’il soit dans la mire d’Investissement Québec. M. Simard ignore s’il est seul dans la course ou si d’autres villes tentent de se qualifier.

« C’est un projet assez récent, car il est apparu sur l’écran-radar en 2017 », souligne le directeur, qui s’attend à des nouvelles sur l’évolution du dossier au cours du printemps 2018. Tout en insistant sur le fait qu’on est loin de la coupe aux lèvres, il ajoute que le terrain ciblé n’est pas le seul dont Baie-Comeau fait la promotion à l’international et qui suscite de l’intérêt.

Changement d’affectation

À la demande d’ID Manicouagan, la MRC de Manicouagan a récemment modifié son schéma d’aménagement et de développement révisé afin de changer l’affectation dudit terrain, situé en partie dans la zone industrialo- portuaire (ZIP) de Baie-Comeau, pour la faire passer de forestière à industrielle.

Alcoa est ouverte à l’arrivée possible d’autres promoteurs qui permettraient de partager l’assiette fiscale municipale et qui, peut-être, pourrait créer des synergies avec ses propres activités.

Du même souffle, l’affectation d’un terrain propriété de Produits forestiers Résolu a également été modifiée de la même façon. Situé le long de la route 138, à l’est du centre administratif d’Hydro-Québec, il fait partie intégrante de la ZIP. Pour le moment, aucune entente de principe ne permet cependant de le proposer à des prospects.

Trois zones industrielles sont identifiées dans la Manicouagan. Elles sont situées dans le secteur de la Scierie des Outardes, dans le parc Jean-Noël-Tessier et dans la zone de la baie des Anglais.

Partager cet article