Caserne : La Ville sur le point de s’entendre avec Molson

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Caserne : La Ville sur le point de s’entendre avec Molson
Tout laisse croire que la Ville de Baie-Comeau relocalisera bientôt sa caserne de pompiers du secteur est dans l’entrepôt de la brasserie Molson, rue Roméo-Vézina. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Les autorités municipales sont sur le point de conclure l’achat de l’actuel entrepôt de Baie-Comeau de la brasserie Molson, rue Roméo-Vézina, pour y installer la caserne de pompiers du secteur est. Il n’y a pas que sur le prix de vente que les deux parties devaient s’entendre.

Le directeur général de la municipalité, François Corriveau, a confirmé que Molson et la Ville ont convenu d’un prix de vente. Le conseil municipal a d’ailleurs adopté un règlement lundi soir afin d’autoriser, par règlement d’emprunt, des dépenses de 584 500 $ dans ce dossier. L’offre d’achat pour le bâtiment, construit en 1980 et agrandi en 1991, a été transmise au courtier immobilier.

De l’aveu même de M. Corriveau, les aviseurs légaux de la brasserie montréalaise étudient présentement certaines clauses particulières que la Ville a tenu à rajouter au contrat, notamment en ce qui a trait au maintien des six emplois générés par Molson à Baie-Comeau.

« Il n’était pas question pour nous de procéder à l’acquisition du bâtiment si les emplois étaient perdus », a fait valoir M. Corriveau. Le maire Yves Montigny a rajouté pour sa part que le maintien des emplois est une « condition essentielle » à la conclusion de la transaction.

Signalons qu’il n’a toutefois jamais été question que la célèbre entreprise brassicole ferme boutique à Baie-Comeau. Dès la mise en vente de son bâtiment, elle assurait qu’elle cherchait plutôt à se relocaliser dans des installations plus adaptées à ses besoins, notamment en matière de déchargement.

Toutefois, aucune construction existante ne répondrait à ces besoins. L’entreprise cherchait donc à estimer si des modifications à un bâtiment existant étaient possibles ou si au contraire, il vaudrait mieux ériger une construction neuve.

Sans nécessairement être dans le secret des dieux, François Corriveau disait croire que Molson négociait actuellement avec un propriétaire de Baie-Comeau et qu’à son avis, « tout laisse croire qu’ils vont trouver chaussure à leur pied ».

Les locaux actuels de la caserne du secteur est, à même l’édifice de l’hôtel de ville, ne sont plus adéquats pour accueillir un service d’incendie du troisième millénaire.

Fait à noter, la municipalité semble bien aimer l’odeur de la bière quand vient le temps de reloger ses pompiers. En effet, en 1996, au moment de se trouver un nouvel endroit pour la caserne du secteur ouest, boulevard Blanche, Baie-Comeau avait fait l’acquisition de…l’ancien entrepôt de la brasserie O’Keefe, a rappelé M. Corriveau.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des